Tél : 01 48 07 40 40               
Urgences : 06 03 24 81 65
Mail : gvitry@lact.fr

Consultations Addictions

24 Juin de 18h30 à 20h30
Webinar Portes Ouvertes

RENCONTREZ-NOUS !

Venez découvrir nos parcours de formation en approche systémique stratégique, hypnose et coaching stratégique. Vous rencontrerez les formateurs et pourrez échanger avec eux ! 

 

 

Lorem ipsum

Logo LACT

Vendredi 5 juin à 17h conférence web avec
Gérald Brassine  

Thème : "L’arbre de l'angoisse qui cache la forêt des traumas"

Gerald Brassine

Cette conférence web exceptionnelle s'inscrit dans le cadre de webinar accessibles à tous : "les défis du COVID"

INSCRIPTION ET PROGRAMME 

Public

Cette série de conférences web s'adresse aussi bien à ceux que le confinement met au défi d'activer de nouvelles ressources pour eux même ou pour ceux qui sont dans une relation d'accompagnement (Médecin, Psychologue, Psychiatre, Paramédicaux, Coach, professionnels de la relation d'aide, soignants à l'hôpital en EPHAD ou en clinique ...)

Inscription
Durée et modalités

Chaque conférence dure 1h30

Chaque conférence web est intégralement dispensée via une plateforme à distance par le web et en direct.
Tous les participants peuvent chatter et intérargir.

Les replay sont accessibles pour les étudiants de Lact.

Présentation de la conférence du 5 Juin

L’hypnose PTR (Psychothérapie du Trauma Réassociative) est une Hypnose Conversationnelle Stratégique dans laquelle le patient est en hypnose - en est conscient - et est invité à travailler activement sur son système nerveux autonome, c’est à dire sur ses émotions et sensations.
Cette hypnose spécifique permet un accès direct à l’inconscient pour y dissoudre en douceur les impressions mnésiques et les croyances erronées. Cette manière de faire est aussi particulièrement indiquée pour déjouer les tentatives de solution hypnotiques ou symptômes en action dans les Etats de Stress Post-Traumatique.
Découlant des phénomènes dissociatifs mis en place lors du choc, ces tentatives de solution sont involontaires et inconscientes : ce sont les phénomènes hypnotiques tels que la dissociation, les amnésies émotionnelle et physique, la catalepsie, les distorsions du temps, l’amnésie, etc.
La PTR révolutionne le traitement des traumas en utilisant paradoxalement ces symptômes et dévoile leurs qualités anesthésiantes puissantes si utiles en thérapie. Ce qui est perçu comme symptôme dissociatif par d’aucuns est recadré en tant que « Protection Dissociative » en PTR.

Sous-jacents aux angoisses générées par le Covid 19, on retrouve nombre de traumas paraissant jusque-là en dormance. Ces angoisses sont utilisées en PTR pour retrouver et traiter les traumas et, bien-sûr, les angoisses elles-mêmes. 

Gérald Brassine a été initié à l’hypnose éricksonienne par J. Zeig en1982.
Il a ensuite passé une année de formation (1983- 1984) auprès de Paul Watzlawick, John Weakland et Richard Fisch au MRI de Palo Alto.
Durant son année aux USA il s’est formé auprès de différents hypnothérapeutes de la région de San Francisco et en Arizona.
En 1984 il fonde l’Institut Milton H. Erickson de Belgique où il enseigne l’hypnose clinique, les thérapies brèves de Palo Alto, de N. Cummings, etc.
C’est en associant l’hypnose « réellement » conversationnelle que lui a enseigné Kay Thompson (amie et collègue de M. Erickson durant 30 ans), les thérapies stratégiques et le constructivisme, qu’il a développé la Psychothérapie du Trauma Réassociative,PTR.
Prochaines conférences

> Thème du 26 juin à 17h : "La société éco-systémique / Peur et société / Relation et système immunitaire" avec Jean-Dominique MICHEL

Plus de 1 300 participants à la précédente conférence web.

Participation exceptionnelle de plus de 1 300 personnes à l’International Webinar de Lact qui s’est tenu vendredi 3 avril dernier sur le thème : « Intimité, couple et famille à l'heure du confinement".

Les participants venant de tous les coins du monde (France métropolitaines et DOM-TOM, Suisse, Belgique, Italie, Espagne. Ils étaient psychologues (30%), coachs (18%), thérapeutes (14%), étudiants (14%), managers (4%), travailleurs sociaux (4%), Fonction RH (3%), médecin (1), autres (11%).


Leurs attentes étaient nombreuses sur la manière d’aider tous ceux auprès desquels ils interviennent quotidiennement ou ponctuellement. Les psychologues, travailleurs sociaux, médecins ou thérapeutes sont face à personnes en difficulté en situation de confinement, des personnels soignants en institutions ou en libéral, des personnes âgées en EPHAD ou à domicile, des personnes en situation de précarité, des patients psychotraumatisés ou suicidaires, des enfants et adultes handicapés ; les coachs, managers ou DRH sont face à des collaborateurs désorientés par télétravail et au management à distances, et les frontières entre le professionnel et le personnel, les incertitudes face à l’avenir, etc.

Conférences précédentes

Vendredi 22 Mai à 17h
" Les réseaux à l'heure de la COVID "
avec Edith Goldbeter et Patrick Bantman

Le réseau en temps de confinement

" En cette période de pandémie liée au Coronavirus, plus d’un découvre, s’il n’en était déjà conscient, l’importance de s’appuyer sur des réseaux : confinés dans nos lieux de vie, nous constatons tout-à-coup combien nous sommes des êtres sociaux. La privation des contacts quotidiens avec la famille élargie, les amis et les collègues de travail fait surgir leur importance alors que jusqu’ici, leur « normalité » et leur « régularité » masquaient à quel point ils faisaient partie intégrante de nos vies ; même s’ils étaient conflictuels, ces contacts entretenaient notre « respiration » sociale.
Aujourd’hui, nous assistons à l’émergence de tentatives de nourrir activement les réseaux par des échanges réguliers à l’aide de médias qui occupent progressivement une place prépondérante : on fait beaucoup plus appel au téléphone et aux médias plus récents comme Internet et les Mails, Skype, WhatsApp, etc. pour rétablir, restaurer et parfois même créer un tissus social réconfortant de soutiens… Tout se passe comme si la limitation des contacts imposée par les règles de confinement nous a conduits à ressentir à quel point il est nécessaire d’entretenir son propre réseau alors même qu’il ne se nourrit plus des rencontres habituelles." Edith Goldbeter

Edith Goldbeter est docteur en psychologie, Directrice de la Formation à l'Institut d'Études de la Famille et des Systèmes Humains de Bruxelles. Elle est Professeur Honoraire à l'Université Libre de Bruxelles et est membre Fondatrice de l'Association Européenne de Thérapie Familiale (E.F.T.A.), du Groupement Belge des Formateurs en psychothérapie Systémique et de l'Association Belge d'Intervenants et Psychothérapeutes Systémiques (ABIPS). Elle est rédactrice en chef des Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux et dirige aux De Boeck Université la collection « Carrefour des Psychothérapies ».

Au confinement total les français ont répondu « réseau social » !

" Nous évoquerons l'impact qu'à eu la crise sanitaire de la Covid, ainsi que ce qui en a suivi, le confinement, et actuellement le déconfinement sur ce qu'on appelle notre réseau d'appartenance. Ce dernier comprend la famille et l'ensemble des relations sociales et professionnelles. Il a été considérablement touché par cette crise qui a brutalement figé une grande partie de la nation. Il est intéressant de constater l'importance de la créativité qui s'est exprimée durant ces deux mois du confinement ainsi que la mise en place ou la réinstallation de relations sociales et familiales qui parfois ne fonctionnaient plus ou mal.
On a (re)découvert des liens nouveaux ou qu'on connaissait mal... Le numérique a pris un essor considérable dans cette évolution et reste, alors qu'on sort progressivement du confinement, un outil de référence qui ne devrait pas pour autant entraîner une " virtualisation du monde " ". Patrick Bantman

Patrick Bantman est Psychiatre des hôpitaux, ancien chef de pôle et responsable de l’unité de Thérapie familiale de Charenton depuis 1998. Superviseur à la PJJ, il travaille dans le champ de l’intergénérationnel, en particulier sur la question de la transmission des traumatismes.
Dans le champ de la Thérapie familiale il travaille aussi sur deux approches théoriques et pratiques :
- De l’intrapsychique à l’interpersonnel
- Du travail avec la famille à la Thérapie familiale. La question des thérapies multifamiliales.
Membre du conseil d’administration de la société française de Thérapie familiale (SFTF)
Référent familial à la Cellule d’Urgence du Val de Marne CUMP.

 


 

Vendredi 15 Mai à 17h
" Entreprises et déconfinement : osez la performance relationnelle "
avec Claude de Scorraille, Grégoire Vitry et Olivier Brosseau

 

 

À l'heure du déconfinement, l'entreprise doit faire face à des défis de taille qui mobilisent et challengent l'ensemble de sa ligne hiérarchie (dirigeants, DRH, managers, collaborateurs) : adapter et redéployer la stratégie à son nouveau contexte économique, remobiliser l'engagement et l'implication des managers et des collaborateurs, qui ont traversé diversement la période du confinement, gérer les inquiétudes, frustrations et difficultés individuelles et collectives face aux incertitudes, aux nécessités d'adaptation et de transformation, voire aux angoisses de devoir quitter son emploi...  Ces défis complexes, aux dimensions relationnelles et émotionnelles enchevêtrées, invitent l'organisation à mettre en place un cadre propice à stimuler l'intelligence collective et la performance relationnelle, tant individuelle que collective, pour revitaliser l'engagement de tous et de chacun, et écrire une nouvelle page de son histoire, ensemble.

Claude de Scorraille est Psychologue, formatrice et présidente de LACT,
Grégoire Vitry
 est Intervenant, formateur et directeur de LACT,
Olivier Brosseau est Thérapeute, formateur et associé LACT.
Ils sont tous trois co-auteurs des ouvrages : "Quand le travail fait mal" et "Stratégies de changement, 16 prescriptions thérapeutiques"  

Jeudi 7 Mai à 18h30
" Confinement, déconfinement et paradoxes "
avec Claude de Scorraille, Grégoire Vitry et Olivier Brosseau

L'heure du déconfinement arrive, et avec lui, son lot d'incertitudes, de contraintes et de situations inédites...

Et pour chacun d'entre nous, tiraillé depuis le début de la crise entre intérêt individuel et intérêt collectif, toujours autant de paradoxes à résoudre : rester chez soi pour sauver des vies et sortir de chez soi pour sauver l'économie, nous sentir à la fois surprotégé et fragile au terme d'un confinement massif, investir les outils techniques de communication à distance sans perdre la chaleur du contact, faire avec les autres sans se négliger soi, investir un temps où le temps lui-même manque ou s'étire, mettre de la distance dans la proximité retrouvée (avec les proches, au travail, dans les transports)...

La traversée de la crise Covid-19 nous amène à faire une expérience au long cours où nous devons apprendre à vivre au quotidien des situations pleines de paradoxes et où déployer un optimisme pragmatique se révèle une ressource précieuse pour les aborder.


Jeudi 29 Avril à 18h30
" Traverser la peur, l'anxiété grâce à l'hypnose et l'auto-hypnose "
avec Michele Ritterman

Michele Ritterman nous invite à nous concentrer sur le temps et l’espace et à utiliser l’hypnose et l’auto-hypnose pour nous aider à surmonter la situation inédite à laquelle nous sommes confrontés. Cette situation génère en effet de la peur, de l’anxiété, de la peine, de la douleur. Alors comment traverser cela ? Elle nous donne une première clé : ouvrir son espace et en créer un bien plus grand.  

Michele Ritterman nous partage également des citations qui l’ont beaucoup inspirée pour préparer cette conférence :  

“ Quand vous partagez vos souffrances, elles diminuent.
Quand vous partagez vos joies, elles grandissent.
Si le virus est contagieux, l’amour l’est aussi. Partagez votre amour.
Agrandissez votre espace émotionnel, spirituel et intellectuel pour y inclure le monde, votre pays, votre maison, votre intériorité.
Faites en sorte de rendre votre espace plus grand encore.” par Angela WU, étudiante de Michele Ritterman

 “Une cuillerée de sel dans un verre d’eau le rend imbuvable, mais cette même cuillerée de sel dans une rivière ne la rend pas imbuvable. Lorsque vous êtes confronté à l’amertume de la haine et de la peur, devenez cette rivière.” Tich Nhat Hahn

Michele Ritterman est psychothérapeute, auteure et conférencière, elle s’est consacrée à développer une approche unique alliant hypnose et thérapie familiale.

 



Jeudi 23 Avril à 17h30

" Comment tenir psychologiquement et philosohiquement ? "
avec Professeur Gérard Ostermann

« Nous sommes enclins à surestimer notre compréhension du monde et à sous-estimer le rôle du hasard dans les événements…Nous vivons un monde où règnent les illusions de validité et de compétence. » Daniel Kahneman.
C’est le seul psychologue à avoir reçu à ce jour un prix Nobel, en 2002.Il s’agissait du Nobel d’économie, obtenu pour sa « théorie des perspectives ».
Voici que d’un coup, en un instant, une pandémie semble suspendre le temps et l’état d’échange naturel.

  • Comment tenir psychologiquement, philosophiquement ?
  • Comment alors réguler l’angoisse, la peur qui nous étreint en lien avec la mort ? : PENSER et PANSER sa propre vie
  • Comment RELATIVISER ?
  • L’Humour pour dépasser la détresse ambiante

Gérard Ostermann est professeur de thérapeutique, médecin Interniste et psychothérapeute-analyste français. Il est spécialiste des conduites addictives, de l’anorexie, de la prise en charge de la douleur et des traumatismes.

 



Jeudi 17 Avril à 17h
" Vie personnelle et professionnelle au fil des incertitudes "
avec Claude de Scorraille, Grégoire Vitry et Olivier Brosseau

Après un mois de confinement, nous aurons multiplié les expériences de situations inédites et insoupçonnées, tantôt déconcertantes, frustrantes ou douloureuses, tantôt surprenantes, joyeuses et bienvenues. Il nous aura fallu admettre la réalité de la maladie et la nécessité de s’en protéger avec les moyens du bord, les familles auront dû intégrer de façon permanente la présence des enfants, entre suivi scolaire et loisirs confinés, beaucoup auront découvert la souplesse et les contraintes du télétravail et leurs conséquences sur la vie de famille, d’autres l’enchantement ou le désœuvrement face au chômage partiel, d’autres encore le désarroi face à une perte d’emploi, à l’isolement d’un parent âgé, à la maladie ou la mort d’un proche et à l’incapacité de l’accompagner.

Au fil du confinement, nos perceptions et notre réalité évoluent. Les incertitudes demeurent et changent de visage. Où et comment se présentent-elles à nous à l’heure où les prémisses de déconfinement commencent à se dessiner ? Dans le travail, dans la famille, chez l’individu ? À travers cette nouvelle édition de notre webinar, nous tenterons d’éclairer les enjeux de cette période nouvelle et de voir ensemble comment naviguer au mieux sur cette mer d’incertitudes qui se présente à nous.

 



Jeudi 9 Avril à 17h

"Créer une nouvelle réalité"
avec le Dr. Claudette Portelli et Matteo Papantuono

Aujourd’hui la réalité de chacun est bousculée par un contexte de COVID-19 qui nous affecte de façon brutale, globale et exceptionnelle. L’approche systémique stratégique ne prétend pas découvrir les réalités profondes et le pourquoi des choses, mais simplement comment celles-ci fonctionnent, et comment faire fonctionner de façon optimale. Notre préoccupation première est d’adapter notre façon voir aux « réalités » partielles sur lesquelles nous devons travail­ler, en élaborant des stratégies basées sur les objectifs à atteindre et capables de s’adapter pas à pas à l’évolution de cette « réalité ». Pour accroître notre conscience opérationnelle, nous devons donc laisser à l’arrière-plan la recherche des causes d’un événe­ment pour nous concentrer au contraire sur notre capacité à gérer stratégiquement la réalité qui nous entoure afin d’atteindre nos objectifs.

Dr. Claudette Portelli : psychologue, psychothérapeute et formatrice. Elle est également collaboratrice et chercheuse en action au Centro di Terapia Strategica (Arezzo, Italie).

Matteo Papantuono : psychologue et psychothérapeute. Il est fondateur et directeur de la clinique Psychosolutions à Ancona (Italie), spécialisée dans le traitement des comportements difficiles chez les enfants et les adolescents.

 



Vendredi 3 Avril à 17h 
"Intimité, couple et famille en temps de confinement"
avec le Dr. Robert NEUBURGER

« Certains couples vont d’emblée trouver du plaisir à se retrouver et s’octroyer davantage d’attention(s). Pour d’autres, dont le couple est mis de côté depuis un bon moment, ce sera une situation de crise, entrevoit le docteur Neuburger, psychiatre et thérapeute du couple et de la famille. Si dissensions il y a, ce n’est pas l’enfermement qui les crée. Elles existaient avant et il n’est qu’un révélateur. » Les couples déjà installés, et notamment les couples parentaux, ont mis au cœur de l’organisation le partage des tâches, l’une des bêtes noires des ménages, accentuées par le confinement. « Dans ce contexte contraint, préserver le couple passe par la collaboration de tous les membres de la famille, conjoint(e) comme enfants », poursuit Robert Neuburger, auteur d’On arrête ? on continue ? Faire son bilan de couple (Payot, 2013).  - Extrait de son dernier article paru dans Le Monde, le 20 mars 2020

Dr. Robert Neuburger : médecin psychiatre, psychanalyste, thérapeute de couple et de famille, ancien interne des hôpitaux psychiatriques, Professeur honoraire de psychologie clinique ULB, ancien vice président de l’Association française de thérapie familiale, ancien président de l’Association suisse romande de thérapie familiale, membre EFTA , ASTHEFIS, AGTF. Il forme et supervise des thérapeutes principalement en Suisse, en France, en Belgique et en Espagne. Il est l’auteur de nombreux ouvrages traduits en plusieurs langues destinés certains au grand public, d’autres à un public plus professionnel.

 

Ce site utilise des cookies laissés sur votre ordinateur pour stocker des informations liées à votre expérience de navigation et vos préférences.