Communication stratégique - Par Roberta Milanese

Colloque IGB - Roberta Milanese

blog roberta milaneseLa communication stratégique n’est plus une communication descriptive mais injonctive, performative. Elle incite à sentir. Avec l’hypnose sans transe.

Ces techniques servent à armer l’autre personne grâce à une plus grande suggestivité. Pour que la personne puisse suivre les recommandations (prescriptions aidant à la résolution attendue du problème)

En observant le non verbal, nous pouvons saisir à quel moment nous pouvons introduire la prescription.


La communication suggestive ou injonctive :

  • la voix et le regard
  • les mimiques
  • la prosodie
  • le ton de la voix


blog proustDans ce type de communication il est essentiel d’utiliser la redondance comme une ritournelle. Cette redondance permet de capturer la personne et son état.

La redondance peut être obtenue de différentes façons :
paraphrases à utiliser dans les dialogues stratégiques notamment dans les TOC : lorsqu’on demande au patient de répéter un nb important de fois son rituel. « je
voudrais que chaque fois que vous allez répéter votre rituel, si vous le faites une fois vous le faites 5 fois, et pas une de plus ni de mois. Vous pouvez ne pas le faire, mais si vous le faites une fois vous le faites 5 fois »
-> permet de créer cet état de transe grâce l’hypnose sans transe

utilisation du langage évocateur - que Watzlawick appelle le langage du cerveau droit = communication analogique non digitale

Métaphores / aphorismes qui permettent à la personne de comprendre et surtout sentir autrement ce que French et Alexander ont appelé une expérience émotionnelle correctrice (EEC).

Ce qui permet à la personne de réagir autrement / très différent de ce qu’on peut obtenir de manière rationnelle.

Le résultat maximum est obtenu avec le RECADRAGE + IMAGE EVOCATRICE

L’usage de cette communication évocatrice doit être stratégique. L’intervenant stratégiques évoque l’image pour obtenir un résultat en fonction du stade d’avancement.
Par exemple pour se syntoniser avec la personne.


Exemple d'une personne paranoïaque dit qu’au bureau un collègue l’agresse en permanence
:
Il s'agit d'un processus circulaire dans lequel le patient créé le rejet. On ne peut pas le lui expliquer directement.

blog paranoMais nous pouvons grâce au dialogue stratégique, lui faire sentir que sa réaction agressive n’est peut-être pas désagréable pour l’autre. On peut mettre un doute. A chaque fois que vous l’agressez vous jouez son propre jeu. Bravo cette autre personne voudrait vous remercier. Puis on ajoute, vous savez le moment est arrivé d’apprendre à tuer le serpent avec son propre venin. Ils aiment cette image qui évoque pour le parano une sortie positive.

Le meilleur venin pour le parano va être de répondre de la gentillesse à de l’agressivité.

Tous les paranos ont toujours suivi cette prescription : être gentil avec un agresseur.

Alors qu’au début il aurait rejeté cette prescription.

C’est une nouvelle façon d’utiliser le langage évocateur.

Exemple d’un patient hypochondriaque : vous êtes comme une marionnette cassée avec les yeux tournés vers l’intérieur. Le langage devient évocateur. Il est utilisé pour débloquer les tentatives de solution. Nous pouvons lui donner un élan positif en direction de ce que l’on souhaite qu’elle fasse.

Une personne déprimée qui s’est résignée : L’intervenant lui dit que la résignation est un suicide au quotidien

Le bon intervenant stratégique est auteur et interprète de ses propres scènes et stratégies musicales. Il doit changer constamment en restant le même. Il doit être souple au point de pouvoir tourner autour de son propre axe.


blog piano

 

Mots-clés: méthodologie, Palo-Alto, Communication stratégique, généralités

Imprimer