Lact - Représentant Ecole Palo Alto

Représentant
École de Palo Alto

Centre de formation, intervention et recherche

Approche systémique stratégique et hypnose

 01 48 07 40 40  | 

" + "

" + detail + "

" + ""; pc_confirmation.style.display = 'block'; var mp = document.querySelector('input[name="mp"]'); mp.value = '0'; } else { form.querySelector('._form-content').style.display = 'inline'; pc_confirmation.style.display = 'none'; } var hideButton = document.getElementById('hideButton'); // Add event listener to the button hideButton.addEventListener('click', function() { var submitButton = document.querySelector('#_form_7_submit'); submitButton.disabled = false; submitButton.classList.remove('processing'); var mp = document.querySelector('input[name="mp"]'); mp.value = '1'; window.location.href = window.location.href; }); const vgoAlias = typeof visitorGlobalObjectAlias === 'undefined' ? 'vgo' : visitorGlobalObjectAlias; var visitorObject = window[vgoAlias]; if (email && typeof visitorObject !== 'undefined') { visitorObject('setEmail', email); visitorObject('update'); } else if (typeof(trackcmp_url) != 'undefined' && trackcmp_url) { // Site tracking URL to use after inline form submission. _load_script(trackcmp_url); } if (typeof window._form_callback !== 'undefined') window._form_callback(id); }; window._load_script = function(url, callback, isSubmit) { var head = document.querySelector('head'), script = document.createElement('script'), r = false; var submitButton = document.querySelector('#_form_7_submit'); script.charset = 'utf-8'; script.src = url; if (callback) { script.onload = script.onreadystatechange = function() { if (!r && (!this.readyState || this.readyState == 'complete')) { r = true; callback(); } }; } script.onerror = function() { if (isSubmit) { if (script.src.length > 10000) { _show_error("7", "Désolé, votre envoi a échoué. Veuillez raccourcir vos réponses et réessayer."); } else { _show_error("7", "Désolé, votre envoi a échoué. Veuillez réessayer."); } submitButton.disabled = false; submitButton.classList.remove('processing'); } } head.appendChild(script); }; (function() { if (window.location.search.search("excludeform") !== -1) return false; var getCookie = function(name) { var match = document.cookie.match(new RegExp('(^|; )' + name + '=([^;]+)')); return match ? match[2] : null; } var setCookie = function(name, value) { var now = new Date(); var time = now.getTime(); var expireTime = time + 1000 * 60 * 60 * 24 * 365; now.setTime(expireTime); document.cookie = name + '=' + value + '; expires=' + now + ';path=/; Secure; SameSite=Lax;'; } var addEvent = function(element, event, func) { if (element.addEventListener) { element.addEventListener(event, func); } else { var oldFunc = element['on' + event]; element['on' + event] = function() { oldFunc.apply(this, arguments); func.apply(this, arguments); }; } } var _removed = false; var form_to_submit = document.getElementById('_form_7_'); var allInputs = form_to_submit.querySelectorAll('input, select, textarea'), tooltips = [], submitted = false; var getUrlParam = function(name) { if (name.toLowerCase() !== 'email') { var params = new URLSearchParams(window.location.search); return params.get(name) || false; } // email is a special case because a plus is valid in the email address var qString = window.location.search; if (!qString) { return false; } var parameters = qString.substr(1).split('&'); for (var i = 0; i ')); } } else if (elem.tagName == 'SELECT') { var selected = true; if (elem.multiple) { selected = false; for (var i = 0; i 31 && (charCode 57) && charCode !== 8) { e.preventDefault(); } }); }; var showPhoneInputError = function(inputId) { var errorMessage = document.getElementById("error-msg-" + inputId); var input = document.getElementById(inputId); errorMessage.classList.add("phone-error"); errorMessage.classList.remove("phone-error-hidden"); input.classList.add("phone-input-error"); }; var _form_serialize = function(form){if(!form||form.nodeName!=="FORM"){return }var i,j,q=[];for(i=0;i { if (key !== 'hideButton') { formData.append(key, value); } //formData.append(key, value); }); let request = { headers: { "Accept": "application/json" }, body: formData, method: "POST" }; let pageUrlParams = new URLSearchParams(window.location.search); if (pageUrlParams.has('t')) { request.headers.Authorization = 'Bearer ' + pageUrlParams.get('t'); } const response = await fetch('https://lact.activehosted.com/proc.php?jsonp=true', request); return response.json(); } if (formSupportsPost) { submitForm().then((data) => { eval(data.js); }); } else { _load_script('https://lact.activehosted.com/proc.php?' + serialized + '&jsonp=true', null, true); } } return false; }; addEvent(form_to_submit, 'submit', form_submit); })();

      Vous pensez tout savoir sur le Burn out ou syndrome d’épuisement professionnel ? Mais connaissez-vous les bénéfices apportés par l’approche systémique pour le traitement de cette maladie professionnelle ? Quelles sont les perspectives de traitement mise en place ? Comment le processus de fuite en avant peut-il s’arrêter par la mise en place d’une nouvelle dynamique relationnelle et surtout comment reprendre confiance en soi après un burn out ? Pour le comprendre, plongez-vous dans cet article original sur le burn out.

      Qu’est ce que le Burn out ?

      Qu’est ce que le Burn out ?

      Le Burn out, également connu sous le nom de syndrome d'épuisement professionnel, se caractérise par un état d'épuisement physique, émotionnel et mental. Ce phénomène résulte d'un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel, se manifestant par un sentiment intense d'épuisement, un détachement émotionnel et une perte de confiance dans ses capacités (Source : Fondation pour la Recherche Médicale​​, Institut National de Recherche et de Sécurité​​). Quelles sont les 3 logiques d’aboutissement au burn out ?

      Le syndrome est également associé à divers symptômes tels que la tristesse, des troubles de la mémoire et de la concentration, une agressivité accrue, une baisse de motivation, ainsi que des problèmes physiques tels que la fatigue, des maux de dos, des problèmes de sommeil et des troubles gastro-intestinaux (source : Haute Autorité de Santé).

      Dans leur ouvrage "Quand le travail fait mal", Claude de Scorraille, Olivier Brosseau, et Grégoire Vitry décrivent le processus d’épuisement professionnel comme “l’ensemble des effets cumulatifs des tentatives de solution qu’un individu met en œuvre pour tenter de s’adapter au mieux à son environnement de travail.” Cette dynamique adaptative est un processus circulaire qui relie la personne à sa situation de travail, aux autres et à elle-même, en proie à une rigidité, qui est le résultat d’une combinaison dynamique d’évitement, de contrôle et/ou de croyance.

      Dans le processus du burn out, la personne évite d’affronter ses peurs en faisant l’expérience d’une action qui a pour effet de l’apaiser. C’est un processus de fuite en avant qui fonctionne comme une drogue. La personne finit par être addict à l’action.

      Le Burn out en France ?

      Le burn out est une préoccupation grandissante en France, avec des chiffres alarmants qui illustrent sa prévalence croissante dans le monde du travail :

      • Selon une étude de l’INSEE et la DARES parue le 29/06/2023, 27% des personnes en emploi qui ont eu un problème de santé causé par le travail au cours des douze derniers mois déclarent qu’il s’agit d’un problème de stress, de dépression ou d’anxiété (Source : Insee). 
      • Une étude du cabinet Technologia indique que 3,2 millions d'employés, soit 12% de la population active, présentant un risque de burn out (Source : Lien). 
      •  Une autre étude menée par Opinion Way avant l'été 2022 révèle que 41% des salariés français souffrent de détresse psychologique, dont 14% à un taux élevé, et 34% des salariés français seraient en état de burn out, 13% étant qualifiés de "sévère" (représentant plus de 2,5 millions de personnes)​​.

      Des groupes spécifiques semblent être plus vulnérables au burn out, notamment les femmes (46%), les moins de 29 ans (59%), les télétravailleurs (45%) et les managers (43%)​​. 

      Ces chiffres témoignent de l'ampleur du problème du burn out en France, soulignant non seulement son impact sur la santé mentale des individus mais aussi les coûts économiques et sociaux associés pour les entreprises et la société en général.

      Quels sont les premiers signes d'un burn out ?

      Les premiers signes d'un burn out se manifestent généralement par une combinaison de symptômes émotionnels, physiques et comportementaux. 

      Initialement, l'individu peut ressentir une fatigue persistante, des troubles du sommeil et une diminution de l'énergie. 

      Sur le plan émotionnel, il peut se sentir plus irritable, anxieux ou déprimé. Un désengagement progressif du travail, une baisse de la motivation et de la satisfaction professionnelle sont également courants. 

      Comportementalement, on observe souvent une baisse de performance, un isolement social et des difficultés de concentration. Ces symptômes, bien que non spécifiques, peuvent évoluer et s'aggraver s'ils ne sont pas pris en charge de manière adéquate.

      Plusieurs facteurs de risque concourent au développement du burn out. Ces facteurs, identifiés par des études et des organismes de santé comme l'INRS et la Haute Autorité de Santé, sont multiples et interdépendants.

      Les conditions de travail, telles que la surcharge de travail, la pression temporelle, les objectifs irréalistes et le manque de clarté dans les missions et les moyens, jouent un rôle crucial. Elles s'accompagnent souvent d'une faible autonomie et de faibles récompenses, entraînant un sentiment de manque d'équité et de reconnaissance. Les perfectionnistes sont-ils de bons candidats au burn out ?

      Les exigences émotionnelles, comme la confrontation à la souffrance ou à la mort, et la dissonance émotionnelle, sont particulièrement prégnantes dans certaines professions, notamment celles du secteur de la santé et du social. Ces facteurs peuvent engendrer un cynisme vis-à-vis du travail et une diminution de l’accomplissement personnel.

      Les relations de travail, notamment les conflits interpersonnels et le manque de soutien, peuvent également contribuer au développement du burn out. Les conflits de valeurs et l'insécurité de l'emploi sont d'autres facteurs significatifs.

      Le risque de burn out peut également varier selon la catégorie de métier exercée. Les études ont montré que les professions à forte charge émotionnelle ou nécessitant un investissement important sont plus à risque.

      En outre, les facteurs personnels et familiaux, les événements de vie, et le rapport au travail influencent aussi le risque de développer un syndrome d'épuisement professionnel. Des traits de personnalité pouvant limiter les capacités d'adaptation, comme des antécédents dépressifs, sont également des facteurs de risque.

      La prévention du burn out implique une attention particulière à ces facteurs, tant au niveau individuel que collectif, afin de diminuer les exigences professionnelles et augmenter les ressources à disposition des salariés. Cela inclut la mise en place de groupes d’échanges, le renforcement du travail en équipe, et l'amélioration de la reconnaissance du travail accompli.

      Pour plus d'informations et une compréhension approfondie des facteurs de risque du burn out, vous pouvez consulter les sources suivantes : INRS​​ et Haute Autorité de Santé.

      Réservez une consultation en cabinet à Paris Montorgueuil ou à distance en visio-conférence

      Nous recevons nos patients du lundi au vendredi. 
      Pour prendre un rdv vous pouvez nous appeler au +33 (0) 1 48 07 40 40 
      ou au +33 (0) 6 03 24 81 65 ou bien encore le fixer directement en ligne
      en cliquant ici :

      Comment l’approche systémique peut-elle traiter le burn out

      Pourquoi le burn out peut-il être grave ?

      Le burn out est bien plus qu'un simple état de fatigue; c'est une alerte rouge signalant une détresse psychologique profonde. Sa gravité réside dans son pouvoir dévastateur à long terme, car il peut entraîner des conséquences sévères sur la santé mentale et physique. 

      Psychologiquement, il peut mener à la dépression, l'anxiété et une diminution de l'estime de soi, transformant le plaisir du travail en un fardeau oppressant. 

      Sur le plan physique, le stress chronique associé au burn out peut augmenter le risque de maladies cardiaques, d'hypertension, de troubles immunitaires et même contribuer à l'apparition de maladies chroniques comme le diabète. 

      Il peut également affecter les relations sociales et familiales, causant un isolement et une incompréhension qui exacerbent la souffrance de l'individu. 

      En milieu professionnel, il engendre une baisse de productivité et une qualité de travail diminuée, ce qui peut nuire à la carrière à long terme. 

      La prise en charge du burn out est donc cruciale et nécessite une intervention multidimensionnelle pour prévenir ces issues graves et soutenir la récupération et le bien-être de la personne affectée.

      Comment l’approche systémique peut-elle traiter le burn out ? 

      L'approche systémique, ou la pensée systémique, offre un cadre puissant pour traiter le burn out en reconnaissant que les individus font partie d'un ensemble complexe d'interactions dans leur environnement personnel et professionnel. 

      Ce sont les tentatives de solutions mises en place par l'individu, qui peuvent perpétuer ou aggraver le problème (“Le problème, c’est la solution tentée” - Paul Watzlawick). L’approche systémique permet de mettre en place des actions de corrections spécifiques en poussant l’individu à faire “autrement” en expérimentant quelque chose qu’il n’est plus en mesure d’identifier à force de faire “toujours plus de la même chose”.

      Par exemple : une infirmière souffrant de burn out, malgré son engagement initial et son désir d'aider, se retrouve submergée par une surcharge de travail, un manque de reconnaissance, et une confrontation constante à la souffrance des patients. Ces facteurs, combinés, entraînent un sentiment d'épuisement, de cynisme vis-à-vis du travail et de perte de l'accomplissement personnel.

      Dans une approche systémique stratégique, le thérapeute et le patient travaillent ensemble pour déconstruire cette situation complexe, en identifiant les interactions et les boucles de rétroaction qui maintiennent le problème. Ils se concentrent sur l'arrêt des tentatives de solution qui ne fonctionnent pas et utilisent des stratégies pour amener la personne à vivre des expériences émotionnelles concrètes de changement. Quel est l’impact du dialogue stratégique dans le changement ?

      La pensée systémique encourage une co-découverte des cycles de feedback, positifs et négatifs, qui régissent nos vies. Cela peut consister par exemple à recadrer le besoin d’être parfait dans la relation aux autres en expérimentant par exemple d’afficher un tout petit défaut permettant de devenir “mieux parfait” plutôt que de s’épuiser dans le “plus-que-parfait”. Cela peut également consister à expérimenter une stratégie qui consiste à éviter d’éviter - par exemple en osant donner son avis, ou en prenant le risque de dire un petit non - plutôt que de rentrer dans un cycle où la suractivité a pour fonction d’éviter de se confronter à la réalité ou de se montrer tel qu’on est. 

      L'approche systémique suggère également que de petits changements dans une partie du système peuvent entraîner de grands changements dans l'ensemble, permettant ainsi de trouver des points d'intervention stratégiques qui peuvent avoir un impact disproportionné sur le bien-être de l'individu. En utilisant cette approche, on ne se contente pas de traiter les symptômes du burn out, mais on s'attaque aux racines du problème, ce qui peut mener à des solutions durables et à une meilleure résilience face aux stress futurs.

      Comment reprendre confiance en soi après un burn out ? 

      La reconstruction de la confiance en soi s'avère être un élément crucial du processus de convalescence. Cette reconstruction implique une modification des croyances internes et une interaction différente avec l'environnement. C’est un processus progressif qui s'appuie sur des victoires mineures pour renforcer le sentiment de compétence et d'efficacité personnelle. 

      Cela peut être réalisé en : 

      • Se fixant des objectifs atteignables, engendrant ainsi une dynamique positive.
      • S’engageant dans des activités procurant un sentiment d'accomplissement 
      • Établissant des limites saines avec le travail 
      • Reconnaissant les contributions et réussites individuelles dans un contexte collectif
      • Pratiquant l'auto-compassion ; se traiter avec la même bienveillance et le même pardon que pour un ami est un aspect fondamental de la résilience post-burn out. 

      Dans l'article de recherche "Efficience et mécanismes de mise en œuvre de l’approche systémique stratégique dans la résolution des conflits au travail" Audrey Becuwe et Grégoire Vitry explorent l'efficacité de l'approche systémique stratégique dans la gestion des conflits professionnels  (Source : lien). Pour les cas de troubles anxieux, le problème s’est amélioré ou résolu dans 85% des cas. Pour les cas de burn out ce taux est évalué à 95%.  

      Déconstruire et remplacer les tentatives de solution dysfonctionnelles par des stratégies plus efficaces est une démarche particulièrement pertinente pour restaurer la confiance en soi après un burn out.

      Lire aussi :

      Je souhaite consulter

      Prendre rendez-vous

      Je souhaite me former

      https://www.lact.fr/diplome-coach-systemique-en-ligne

      Référence

      • Fondation pour la Recherche Médicale. (2023). Tout savoir sur le burn out, le syndrome d'épuisement professionnel. Lien
      • INRS. (2023). Épuisement professionnel ou burnout. Lien
      • Haute Autorité de Santé. (2023). Burnout – Repérage et prise en charge. Lien
      • "Quand le travail fait mal" - Claude de Scorraille Olivier Brosseau Grégoire Vitry aux éditions InterEditions - 22 février 2017 Lien
      • “Efficience et mécanismes de mise en oeuvre de l’approche systémique stratégique dans la résolution des conflits au travail” - Audrey BECUWE, Grégoire VITRY Lien
      • L'étude complète : le syndrome d'épuisement, une maladie professionnelle - Technologia - Lien
      • “Dans l’action sociale, la santé et l’enseignement, davantage de problèmes de santé déclarés, plus souvent causés par le travail − Emploi, chômage, revenus du travail” -  Insee - Lien

      Une équipe de plus de
      50 formateurs en France
      et à l'international

      de nos étudiants satisfaits de
      leur année de formation à LACT*

      Des partenariats internationaux

      La certification qualité a été délivrée au titre de
      la catégorie d’actions suivantes : Action de formation

      Une équipe de plus de
      50 formateurs en France
      et à l'international

      de nos étudiants satisfaits de
      leur année de formation à LACT*

      Des partenariats internationaux

      La certification qualité a été délivrée au titre de
      la catégorie d’actions suivantes : Action de formation

      Sauvegarder
      Choix utilisateur pour les Cookies
      Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
      Tout accepter
      Tout décliner
      En savoir plus
      Unknown
      Unknown
      Accepter
      Décliner
      Marketing
      Ensemble de techniques ayant pour objet la stratégie commerciale et notamment l'étude de marché.
      Google
      Accepter
      Décliner
      Analytics
      Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
      Google Analytics
      Accepter
      Décliner
      Functional
      Outils utilisés pour vous apporter des fonctionnalités lors de votre navigation, cela peut inclure des fonctions de réseaux sociaux.
      Hotjar
      Accepter
      Décliner