Représentant École de Palo Alto

Approche Systémique Stratégique & Hypnose Conversationnelle

Portes Ouvertes en ligne le 30 Aout 2022 de 18h30 à 20h30
Venez découvrir nos parcours de formation en approche systémique et hypnose

Inscription newsletter

Sortir d'un stress intense - Étude de cas

Le contexte

blog sortirstressNous sommes dans un point de vente d’une grande enseigne de vêtements de dimension internationale. Un des salariés, faisant office de directeur adjoint sans en avoir toutefois le titre, vient d’être victime d’un braquage.  Il refuse de cesser son travail mais a peur,se sent coupable et honteux de ce qui lui est arrivé.

 


Les protagonistes

Le directeur du magasin cherche à savoir comment ce braquage s’est passé ; il interroge son subordonné sans relâche.

La DRH va dans le même sens car elle veut pour sa part savoir s’il y a eu des manquements et si le collaborateur doit être sanctionné.

Le médecin du travail recommande une prise en charge psychologique.

Fragilisée, la victime du braquage s’embrouille dans ses explications ; il donne des versions différentes, fait apparaître des incohérences.

Le directeur du magasin, qui tient son subordonné en estime et s’apprêtait d’ailleurs à le promouvoir, commence à douter de lui.

Une situation de blocage s’installe entre le collaborateur et le directeur du magasin. Le collaborateur ne veut pas arrêter son travail même s’il a peur de se retrouver sur les lieux du braquage ; il finit par demander une mobilité même si celle-ci est assortie d’un renoncement à son statut et d’un abandon partiel de ses responsabilités actuelles.


Tentatives de solutions

Le collaborateur tente de contrôler ses émotions (peur, culpabilité, honte..), cherche à éviter les réactions négatives, accepte de l’aide. Il a besoin de se voir comme un lion et pense qu’il va s’en sortir par la mobilité.

Son supérieur hiérarchique ne voit lui aussi le salut de son collaborateur que dans une mobilité.

L’entourage veut le protéger, se montre empathique mais persiste à vouloir connaître la vérité.


Notre diagnostic

Le collaborateur est dans une situation de stress aigu. Il nous semble indispensable de prévenir un stress post-traumatique.

 

Solution

L’entreprise doit se résoudre à assumer une position où la sanction ne se fondera pas sur des éléments non tangibles et prendre finalement une décision en cessant de vouloir connaître la vérité à tout prix

Nous préconisons l’accompagnement du collaborateur pour traiter les symptômes d’un stress post-traumatique et anticiper les effets secondaires de la mobilité.

 

Mots-clés: Etude de cas, stress aigu, stress

Imprimer E-mail