Tél : 01 48 07 40 40               
Urgences : 07 69 21 86 08
Mail : info@lact.fr

 

Webinar Portes Ouvertes 29 Septembre 2021 de 18h30 à 20h30
Venez découvrir nos parcours de formation en approche systémique et hypnose
Découvrez nos formations !

Inscription newsletter

  • Accueil
  • International Webinar - Brief Therapy

Un évènement créé par

En partenariat avec

Lorem ipsum

2021 - 5ème ÉDITION
28 Janvier - 25 Mars - 17 Juin- 30 Septembre

WEB-CONGRÈS INTERNATIONAL CERTIFIANT
4 demi-journées de congrès, formations et workshops certifiants qui réunissent des psychologues, médecins, philosophes, chercheurs et thérapeutes en thérapies brèves, thérapie familiale, hypnose, PNL, approche systémique et stratégique. 

 

30 Septembre de 15h30 à 17h30 (heure de Paris)

Web-conférence d'ouverture

Alain BERTHOZ

4 SESSIONS

28 JANVIER
de 16h à 19h30

ADDICTION :
ENTRE PLAISIR ET DOULEUR

Président :
Jean-Michel DELILE

Avec les interventions de :
Claudia BLACK
Nathalie DURIEZ
Gregory LAMBRETTE
Dina ROBERTS
Géraldine TALBOT
Andrew TATARSKY 

En partenariat avec : 

25 MARS
de 15h30 à 19h

J'AI PEUR

Présidente :
Myriam CASSEN

Avec les interventions de : 
Dr. Patrick BANTMAN
Dr. Julien BETBEZE
Claude de SCORRAILLE
Dr. Linda METCALF
Dr. Dan SHORT
Dr. Michael YAPKO

En partenariat avec : 

17 JUIN
de 16h à 19h30

VIVRE
ET
LAISSER MOURIR 

Président :
Gérard OSTERMANN

Avec les interventions de :
  
Boris CYRULNIK 
Dr. Emmanuel CONTAMIN
Yves WINKIN
Eric BARDOT
Gérald BRASSINE
Roberta MILANESE
Federica CAGNONI
 

En partenariat avec : 

30 SEPTEMBRE
de 15h30 à 19h30

L'ÉCOLOGIE
AU
COEUR

Président
Julien BETBÈZE

Avec les interventions de : 

Nora BATESON
Alain BERTHOZ
Marie-Christine CABIÉ
Robert DILTS

Michèle RITTERMAN 
Sophie BARON LAFORET
Karen YOUNG

En partenariat avec : 

Capture du2019écran 2021 09 15 à 19.11.42

TARIF PRÉFERENTIEL 
INSCRIPTION 4 SESSIONS

Tarif standard  : 300 € TTC // Tarif partenaire : 270 € TTC

  • Participation aux 4 web-conférences d'ouverture : 21 Janvier, 27 Mars, 01 Octobre de 16h à 17h et 12 Juin de 14h à 15h
  • Participation aux 4 workshops : 21 Janvier, 27 Mars, 01 Octobre de 17h30 à 19h30 et 12 Juin de 15h30 à 17h30
  • Accès à toutes les interventions en replay et aux contenus exclusifs 
  • Certification et QCM pour chaque session
Session : 30 Septembre 2021

L'ÉCOLOGIE AU COEUR



EDITO : « L'écologie au coeur »

Dans l'essai écologie et flexibilité dans la civilisation urbaine, Gregory Bateson (1977) a signalé le problème prophétique : la flexibilité sociale est une ressource aussi précieuse que le pétrole ou le titane et doit être utilisée de manière appropriée.

Prendre en compte l’individu dans son contexte c’est rendre possible un ajustement, une régulation entre soi, l’autre, la culture, le monde. C’est mettre au cœur de l’intervention une écologie de la relation au service de chacun et de tous. Mais comment sortir de la rigidité pour déployer cette flexibilité dont nous parle Bateson ? Comment tisser les liens pour rendre possible une meilleure souplesse. C’est l’enjeu qui est au cœur de l’écologie relationnelle.

A l’heure où l’individualisme est devenu un marqueur sociétal « caractérisé à la fois par une culture nouvelle de la conquête, de la compétition, de la concurrence et par une culture de la souffrance psychique » (Ehrenberg & Granger, 2018, p. 14), nous nous interrogerons sur les processus qui guident les dysfonctionnements relationnels, sur la notion d’individu en relation. Nous explorerons les stratégies à mettre en œuvre.

CONFÉRENCIERS ET RÉSUMÉS DES INTERVENTIONS - 30 Septembre 2021

 

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE
de 16h00 à 17h30 (heure française)

Dr. Julien BETBEZE :  psychiatre des hôpitaux, chef de service de l’Accueil familial thérapeutique de Loire-Atlantique, CHS de Blain. Chargé de cours à Nantes à la Faculté de psychologie (DESS Cognitif et clinique) et à l’UER de médecine : DU Addictions, DU Hypnose thérapeutique, DU Douleur. Thérapeute familial, Service d’addictions du CHU de Nantes. Responsable pédagogique et formateur à l’Arepta-Institut Milton Erickson de Nantes. Formateur au CHTIP à Paris. Coauteur avec Y. Doutrelugne, O. Cottencin, L. Isebaert et D. Megglé de Interventions et thérapies brèves : 10 stratégies concrètes, crises et opportunités, éditions Masson, 2016.

 

Alain BERTHOZ : Ingénieur civil des mines et de la métallurgie et neurophysiologiste, il est professeur émérite au Collège de France et membre de l'Académie des sciences. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, dont Le Sens du mouvement, La Décision et La Simplexité, qui ont été de très grands succès.

 

WORKSHOPS
de 18h00 à 20h00 (heure française)

Groupe 1
Dr. Marie-Christine CABIÉ : Psychiatre, psychothérapeute, chef du pôle de psychiatrie Paris 11 aux Hôpitaux de Saint Maurice. Auteure de : Pour une thérapie brève. Le libre choix du patient comme éthique  en psychothérapie.
 
CONFÉRENCE : Le choix comme éthique en psychothérapie

Dans les approches centrées solutions dont le Modèle de Bruges, nous considérons que la thérapie est dirigée par le client/patient. La thérapie est une conversation au cours de laquelle le thérapeute crée un contexte dans lequel le client dispose de choix, précise ses objectifs et construit ses propres solutions à partir de ses propres ressources et compétences et celles des systèmes auxquels il appartient. La notion de choix en psychothérapie rejoint celle d’autodétermination en psychologie positive. Cela suppose pour le thérapeute de concevoir la thérapie comme une coconstruction et de construire la relation thérapeutique de façon à « conduire un pas en arrière » comme le disait Insoo Kim Berg ou à créer une circularité de mandants comme le proposait Luc Isebaert.

 

Dr. Sophie BARON-LAFORET : Psychiatre et Présidente de l’Association française de criminologie et Présidente chez CIDFF Pyrénées Orientales (Centres d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles)

CONFÉRENCE : Systémie pour une justice écologique 
Nous avons tous besoin de justice au sens large mais surtout dans notre quotidien, non seulement dans ce qui nous touche de près, mais aussi dans ce que nous percevons des changements sociaux, des modes de relation dont les médias nous font part, des violences faites aux femmes et aux enfants, aux fonctionnements familiaux … Le manque de moyens, couplet répétitif et réaliste, doit nous conduire à questionner une  gestion écologique de nos ressources humaines face au recours au tiers qu’est la justice dans les relations entre conjoints, voisins, employeurs, employés, personnes désignées comme malades, …
Nos collègues Québécois ont fait figurer  il y a plus de dix ans dans un rapport interministériel que la coordination des acteurs est le premier élément qui peut permettre d’avancer sur une réponse sociale plus adaptée face à la violence à caractère sexuel. Viennent ensuite la formation, la supervision et la recherche. 
Le processus de violence sème la confusion (confusion des places, des générations). L’articulation est à construire, en tenant compte des cultures professionnelles, des éléments contextuels, dans un respect des différences.
Au travers d’un procès, je me suis questionnée sur la place de la criminologie comme apport de savoirs de différentes disciplines. Faire circuler les savoirs, articuler des connaissances dans le respect des fonctions de chacun, des places des victimes et des auteurs, des acteurs de justice, magistrats, avocats, enquêteurs, experts, … Permettre de se décaler en reconnaissance des altérités nécessaires.

 

 
Groupe 2

PhD Michele RITTERMAN : Le docteur Michele Ritterman est considérée comme la première professionnelle à avoir intégré l’hypnose dans la thérapie familiale, ce qu’elle présente dans son livre devenu un classique :“Utiliser l’hypnose en thérapie familiale (1982), traduit en anglais, italien et espagnol.
Etudiante de Milton Erickson, elle est à l’origine du concept de symptôme d’état de transe provoqué par de nombreux praticiens au sein de structures psychosociales. Michele a formé des milliers de psychothérapeutes dans le monde à son approche appliquée à des couples et à des familles - transes individuelles ou de groupe - et a aussi développé les contre-indications thérapeutiques. Elle a également été pionnière dans l’idée que le symptôme est un cadeau et la thérapie un processus mutuel de coopération entre le thérapeute et le client. Elle dit que le symptôme est aussi un grand professeur: ce qui ne va pas nous dit ce dont nous avons besoin pour aller mieux.
Depuis 45 ans, le professeur Michele Ritterman nous enseigne que chaque être humain est le produit de toutes ses spécificités ; chaque personne est unique, influencée par sa nationalité, sa religion, son lieu de vie, sa classe, sa race, sa profession, son niveau de vie, son milieu familial et l’image qu’elle a d’elle-même. Plus tard, les thérapeutes ont été vivement encouragés à identifier des symptômes avec un "diagnostic" formalisé, comme si les problèmes humains étaient basés sur des défauts ou des défaillances personnelles plutôt que sur des relations sociales induisant un mal être.
Michele Rittermann est aussi une militante ; elle a été porte-parole d’Amnesty International ainsi que d’autres organisations de défense des Droits de l’Homme et son livre, “Hope Under Siege” publié en 1986 et préfacé par Isabel Allende inscrit les principes de la psychothérapie dans un large contexte politique et social.

CONFÉRENCE : De l'Ecologie de l'Esprit à l'Esprit Global
Le Dr Ritterman parlera des observations cliniques qu'elle a faites sur les familles et les sociétés du monde entier au cours des 45 dernières années. Elle a l'intention de participer à un dialogue interdisciplinaire avec d'autres cliniciens et scientifiques. Ces chercheurs et observateurs de longue date qui se sont consacrés à l'étude du reboisement, de la qualité de l'eau, de la survie des espèces animales, de la qualité de l'air, de la santé des récifs coralliens, se sont tous réunis pour tirer la sonnette d'alarme sur l'accent mis par l'homme sur la conquête, la compétition, la surconsommation, plutôt que de préserver, de reconstituer, de penser de manière systémique et contextuelle et de coopérer à travers la classe, le sexe, la race, l'ethnicité, la religion et la nationalité. Elle a également observé que ce sont ces mêmes forces conduites par l'homme qui dévastent les ressources de la planète, s’imbriquent avec les structures sociales et politiques omniprésentes, les valeurs familiales et conjugales, et l'auto-persuasion individuelle, et ont à la fois suggéré et normalisé globalement les états mentaux des individus: désespoir, panique, anxiété, indifférence, peur de l'empathie, narcissisme et sociopathie.
Chaque être humain est aujourd'hui un échantillon unique de l'espèce. Une ressource unique.
Chaque vie compte. La préservation des vies et la vie humaine sont importantes.
Aucune personne n'est consommable ou ne vaut plus qu'une autre.
Être mesuré par ses « valeurs nettes » est le comble de la folie normalisée. 

 

Karen YOUNG est la directrice du Centre Windz, un lieu de formation, de consultation et de supervision dans le domaine de la thérapie brève et narrative. Elle enseigne la thérapie narrative et la thérapie brève narrative depuis plus de 30 ans. Elle est psychothérapeute ayant 36 ans d'expérience auprès des enfants et des familles. Karen Young a contribué à de nombreuses publications scientifiques dans le domaine de la thérapie narrative et de la thérapie narrative brève.

CONFÉRENCE : Ecouter les histoires multiples lors des sessions individuelles
Dans les conversations thérapeutiques, incluant les sessions individuelles, nous pouvons utiliser le concept de thérapie narrative pour rechercher les histoires doubles. Nous écoutons de multiples histoires, l’histoire explicite, d’une part, faisant généralement référence à une situation problématique, et les histoires implicites, qui représentent les ombres de l’histoire problématique. Notre écoute implicite se concentre sur notre manière d’entendre les mots des personnes, en ce qu’elles considèrent comme important, et entendre également, au travers de leurs histoires, leurs connaissances, qualités et valeurs.

 
Groupe 3

Robert DILTS : Depuis les années 1975, Robert DILTS est un des principaux chercheurs et développeur de la programmation neuro-linguistique (PNL) et de ses applications aux domaines de la santé, de l’éducation et des affaires. Robert Dilts est un écrivain, coach, consultant et chercheur de renommée internationale.  Ses techniques sur les stratégies, les systèmes de croyance, la PNL "systémique", le Ré-imprinting, l’Intégration des croyances en conflit, "Sleight of Mouth Patterns", et son modèle des niveaux logiques, ont connu une large diffusion. Ses derniers travaux sur la PNL de 3ème génération concernent la communication, l’apprentissage et le changement aux niveaux de l’identité, de la mission et de la vision. 

Elisabeth FALCONE vit dans le sud de la France et travaille à l’international en tant que coach générative, consultante, facilitatrice et maître de conférence en PNL. Elle fait partie de l'équipe leader de Robert Dilts et a co-écrit avec lui et l'équipe " Generative Consulting : outils pour la créativité, la transformation consciente et collective », et avec Gilles Roy et Isabelle Meiss le livre P.E.R.I.C.E.O. « Equipes et organisations, développez votre capacité pour une intelligence collective ». Elle développe ce profil d’équipe, forme et certifie sa mise en œuvre (www.periceo.com). Elisabeth a débuté sa carrière comme contrôleur de gestion dans des groupes nationaux et internationaux ce qui lui a permis de comprendre le fonctionnement global des groupes internationaux et de quels étaient les nombreux leviers et freins. Elle a aussi été passionnée par la création de ponts entre individus et groupes, par les sciences humaines et les neurosciences et s’est engagée très tôt sur des thématiques très diversifiées comme le multiculturalisme, la parité, l’égalité générationnelle, le handicap. Convaincue de ce que la très grande force et fragilité de chaque organisation est le capital humain, elle a créé une approche globale de l’individuel et du collectif, « Pour la meilleure réalisation de soi-même », pour les aider à améliorer leurs performances et accomplir leur destin.

CONFÉRENCE : "Place de l'écologie de l'Etre dans la transition actuelle"
Depuis près de 2 ans, le Dilts Strategy Group mène une enquête inspirée par les 17 Objectifs de l'ONU et visant à mettre en évidence quelles sont concrètement les actions menées par les personnes et organisations (publiques, privées, associations, ONG, universités) qui s'investissent avec succès dans le développement durable. Et au-delà de ces actions, quel est l'état d'esprit qui les soutient et les inspire.
La transition actuelle peut-elle avoir lieu sans une écologie intérieure, de Coeur et d'Esprit, chez chacun de nous?
Nous partagerons les premiers résultats de cette enquête avec vous et sommes impatients de recueillir vos avis!

 

Nora BATESON est fondatrice et présidente de l'International Bateson Institute (IBI). Son travail pose la question suivante : "Comment pouvons-nous améliorer notre perception de la complexité dans laquelle nous vivons, afin d'améliorer notre interaction avec le monde ?". Elle a écrit, réalisé et produit le documentaire primé An Ecology of Mind, un portrait de son père, Gregory Bateson. Le travail de Nora réunit les domaines de la biologie, de la cognition, de l'art, de l'anthropologie, de la psychologie et des technologies de l'information dans une étude des modèles de l'écologie des systèmes vivants.

CONFÉRENCE

 

Conférence et workshops sous la présidence du Dr. Julien BETBEZE

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE

  • 15h30 - 15h45 : Accueil par Grégoire VITRY et le Dr. Julien BETBEZE
  • 16h45 - 16h30 : Conférence de Alain BERTHOZ
  • 16h30 - 16h50 : Questions & réponses en direct avec Alain BERTHOZ
  • 16h50 - 17h15 : Conférence du Dr. Julien BETBEZE
  • 17h10 - 17h30 : News et recherche par Grégoire VITRY et Olivier BROSSEAU  


WORKSHOPS

GROUPE 1 :
de 18h00 à 19h30 - Modérateur : Vira HENG - Avec Dr. Julien BETBÈZE

  • Dr. Marie-Christine CABIÉ : Le choix comme éthique en psychothérapie
  • Dr. Sophie BARON LAFORET : Systémie pour une justice écologique 

GROUPE 2 :
de 18h00 à 19h30 - Modérateur : Grégoire VITRY

  • Pr. Michèle RITTERMAN : De l'Ecologie de l'Esprit à l'Esprit Global
  • Karen YOUNG : Ecouter les histoires multiples lors des sessions individuelles

GROUPE 3 :
de 18h00 à 19h30 - Modérateur : Amélie DETOLLENAERE

  • Robert DILTS & Elisabeth FALCONE : Place de l'écologie de l'Etre dans la transition actuelle
  • Nora BATESON
Session : 17 Juin 2021

VIVRE ET LAISSER MOURIR



EDITO : « Vivre et laisser mourir »

A l’heure où nous sommes mis à l’épreuve d’une souffrance physique et psychique avec la pandémie, la question de la prévention et du traitement d’une souffrance sociale se déploie dans toute nos sociétés afin de rendre possible une résilience individuelle et collective.

Laisser les épreuves nous traverser, nous met au défi de pouvoir conserver ce qui est nécessaire de pouvoir être conservé pour être en bonne santé (santé physique, psychique, relationnelle). La vie, comme nous le rappelle Frankl, nous confronte à un défi de pouvoir faire quelque chose des événements, et ce, quelles que soient les causes de l’épreuve auxquelles nous sommes confrontés. Chacun et collectivement, il est important de pouvoir exercer notre libre arbitre et notre responsabilité, pas tant dans le pourquoi, mais dans la façon de s’y prendre pour pouvoir traverser les épreuves.

Traverser les épreuves c’est savoir renoncer à certaines choses. C’est savoir laisser mourir et renoncer à l’illusion de croire que nous pourrions éradiquer la maladie à tout jamais, c’est accepter que l’illusion de toute puissance sur les émotions est vaine, c’est accepter la douleur et la peur pour pouvoir en faire une source de créativité qui nous permet un mieux vivre. Être vivant c’est accepter notre finitude. Être fort passe par l’acceptation de notre propre faiblesse et vulnérabilité. Est-il insensé, aujourd’hui, de rejoindre la position de Canguilhem qui indique qu’être en bonne santé, c’est être capable d’être malade ? 

Nous réfléchirons ensemble, lors de cette nouvelle édition du Webinar International sur des questions concernant l'importance de la prévention dans les phénomènes de stress post-traumatique, comment s’installe et se déploie la dissociation tout au long de la vie, comment, en tant qu’intervenant, laisser faire pour mieux permettre au patient de trouver par lui-même ses propres ressources, comment devenir nous-même ce que Cyrulnik appelle un tuteur de résilience. 

CONFÉRENCIERS ET RÉSUMÉS DES INTERVENTIONS - 17 Juin 2021

 

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE
de 16h00 à 17h30 (heure française)

Dr. Boris CYRULNIK est un neurologue, psychiatre, éthologue et psychanalyste français. Responsable d'un groupe de recherche en éthologie clinique à l'hôpital de Toulon-la-Seyne (1972-1991), il publie son premier ouvrage Mémoire de singe et parole d’homme en 1983. Directeur d’enseignement depuis 1996 à la Faculté des lettres et sciences humaines de Toulon, président du Centre national de création et de diffusion culturelles de Châteauvallon (depuis 1998), président du Prix Annie et Charles Corrin sur la mémoire de la Shoah (depuis 2005). Boris Cyrulnik est surtout connu pour avoir développé le concept de «résilience» (renaître de sa souffrance). Il a également participé à la commission Attali sur les freins à la croissance, dirigée par Jacques Attali et installée le 30 août 2007 par Nicolas Sarkozy. Il a publié une trentaine d’ouvrages.

CONFÉRENCE : "Peut-on vivre sans souffrance ?"

La souffrance commence dans l’utérus ; elle est à la fois d’origine chimique et mentale. Si la mère est stressée, cortisol et catecolamines passent la barrière placentaire provoquant une atrophie du système limbique, socle neurologique de la mémoire et des émotions. L’ontogenèse de la parole commence dans l’utérus et se poursuit dans la niche sensorielle des bras de la mère mais ce n’est que vers l’âge de 6/7 ans que l’enfant accède à la représentation du temps et donc au récit. La temporalité joue un rôle dans la réception et la représentation du temps. Les bébés et jeunes enfants vivent dans le temps contextuel, le temps présent, les adultes psycho-traumatisés sont prisonniers de leur syndrome tandis que les personnes âgées souffrent d’une atrophie bi-frontale qui les empêche d’anticiper l’avenir et les soumet au passé. La mémoire saine est évolutive tandis que la mémoire épisodique s’altère si le trauma n’est pas élaboré.Alors, la souffrance ne s’éteint-elle vraiment qu’avec la mort ?

 

Pr. Gérard OSTERMANN, Professeur de thérapeutique option médecine Interne. Spécialiste en cardiologie et angiologie. Diplômé de thérapie Cognitivo-Comportementale et de pharmacologie. Psychothérapeute-Analyste.  Spécialiste des conduites addictives, de l'anorexie et de la prise en charge de la douleur et des traumatismes.

CONFÉRENCE : "La psycho-écologie c’est tout ce qui nous façonne !"

Au carrefour de plusieurs disciplines, la paléo anthropologie, la sociologie, l’histoire, les neurosciences, la psychologie, Boris Cyrulnik développe un raisonnement écosystémique, presque spiralaire, car il considère chaque effet comme le produit de plusieurs causes. Nul doute que nous sommes le produit d’un environnement qui nous impacte mais que nous avons aussi la faculté d’agir pour modifier à tout moment la façon dont cet environnement nous sculpte ; nous sommes par exemple dans un moment d’hyper connexion mais paradoxalement très isolés, ce qui entame notre qualité de vie et notre capital social….
 

WORKSHOPS
de 18h00 à 20h00 (heure française)

Groupe 1
Dr. Emmanuel CONTAMIN  est psychiatre specialisé dans la therapie des troubles post-traumatiques, avec notamment l'EMDR, methode recommandee par l'OMS et les organismes de sante pour traiter les troubles de stress post-traumatiques.  Il est l'auteur de Guerir son passe avec l'EMDR et des outils d'autosoin, et de les 5 cercles de la résilience. Il exerce a Lyon.
 
CONFÉRENCE : "Les 5 cercles de la résilience."
 
Lors de cet atelier, le Dr Emmanuel Contamin s’appuiera sur son expérience de psychiatre spécialiste des troubles post-traumatiques pour expliquer qu’il existe plusieurs types de résilience, cette capacité à résister aux chocs et aux traumatismes et à en ressortir non pas victimes impuissantes ou survivants durcis, mais comme des vivants : la résilience personnelle, la résilience familiale, la résilience collective, la résilience des nations et celle de l’écosystème, qui sont toutes liées et s’influencent mutuellement. Ainsi, en améliorant l’une de ces résiliences, c’est la résilience globale des individus et de l’écosystème que l’on renforce, créant alors un cercle positif. Quelle source d’espoir !
 

Dr. Eric BARDOT : Psychiatre, pédopsychiatre, psychothérapeute. Formateur en hypnose, thérapies brèves systémiques, EMDR/HTSMA. Concepteur et organisateur des formations HTSMA (Hypnose, Thérapies Stratégiques et Mouvements Alternatifs). Il est le directeur de l’Institut Mimethys à Nantes.

CONFÉRENCE : "Ce que la personne que je suis sait ou l'expérience de vie d'un non sachant"

Notre histoire, les événements de la vie qui nous construisent, lorsqu’ils sont saturés par l’insécurité, la souffrance, la maltraitance doit elle nous condamner à la survie, l’errance, la suradaptation ? « Ce que la personne que je suis sait » est à comprendre comme une nomination du processus vivant qui constitue notre assise comme personne dans le monde des humains. Lorsque les événements viennent abimés cette assise, ils font le lit du psycho traumatisme .si la relation humaine contient un pouvoir thérapeutique, alors je montrerai que la posture de non sachant comme dévoilement de ce que la personne que je suis sait va permettre la rencontre humaine à la fois dans la singularité de cette rencontre et en même temps dans l’universel de l’humain.

 
Groupe 2

Pr. Yves WINKIN, est Professeur des universités en Sciences de l'information et de la communication. Spécialisé en " Anthropologie de la communication ", il enseigne la sociologie des interactions et l'histoire sociale des "cultural studies" anglo-saxonnes à l'École normale supérieure (ÉNS, Lyon). Il a été chercheur au Fonds national de la recherche scientifique belge (1976-1992), puis professeur à l'Université de Liège (1985-2003). Il est membre de nombreux comités de revues scientifiques (Actes de la recherche en sciences socialesSociologie et société, etc.). Il a publié des ouvrages portant sur l'histoire sociale des sciences sociales américaines, ainsi qu'une invitation à la démarche ethnographique en sciences de la communication.

CONFÉRENCE : "L'enchantement"

Mon intervention porterait sur la notion d'enchantement, entendu comme "suspension volontaire de l'incrédulité", une formule du poète anglais Coleridge (1817). En la couplant à la phrase d'Oscar Mannoni "je sais bien mais quand même", qui synthétise pour lui le processus de dénégation, j'obtiens un petit moteur de recherche qui me permet d'investir les multiples lieux et situations où des professionnels (que j'appelle "ingénieurs de l'enchantement") entraînent des participants très volontaires à suspendre leur jugement  pour flotter quelque temps dans un monde imaginaire ou partiellement imaginaire. Le spectre de ces lieux est très large: de Disneyland aux manifestations de relations publiques en passant par les centre-villes reliftés. Dans tous les cas, il s'agit d'opérations socialement construites qui demandent un investissement personnel.

 

 

Gérald BRASSINE est psychothérapeute depuis 1975, il s’est formé aux approches intra-psychiques classiques, à la thérapie systémique ainsi qu’à l’hypnose éricksonienne à l’école de Palo Alto. Fondateur en 1984 de l’Institut Milton Erickson de Belgique, il y exerce l’hypnose clinique. Après avoir utilisé l'Hypnose classique puis éricksonienne, l’EMDR, le Descopem et la S. Experiencing ainsi que les concepts cognitivistes dans le traitement des traumas, il a créé et développé l’outil de la PTR à l’attention de traumatismes psychiques. Il  est également l’auteur de "Prévenir, détecter et gérer les abus sexuels" (ed. Dangles).

CONFÉRENCE : "Construction et déconstruction des mémoires traumatiques"

Lorsque les concepts constructivistes de l’Ecole de Palo Alto et de l’Hypnose Conversationnelle Stratégique se rencontrent, naît la PTR* : l’efficacité est au rendez-vous en raison de la douceur qu’offre ce modèle pour soigner les traumas les plus virulents. Ici, le patient est conscient de son état d’hypnose et apprend à s’en servir. Il est actif et échange à tout instant avec son thérapeute. L'utilisation paradoxale de tous les phénomènes hypnotiques qui constituent les symptômes des traumas (ESPT) lui offre un confort exceptionnel. Laisser faire le patient pour qu’il retrouve par lui-même ses propres ressources ? Pour traiter les traumas c’est généralement illusoire ! Il a besoin du thérapeute pour cela ! Celui-ci doit être directif pour favoriser le réveil de « Processus Autonomes Auto-Thérapeutiques »: émanation des besoins inconscients du patient, enfin retrouvés, qui étaient restés figés dans la mémoire traumatique.  Il doit être actif pour protéger son patient au moyen des Protections Dissociatives : c’est à cette condition que le patient retrouve ses capacités personnelles de résilience…

 
Groupe 3

Roberta MILANESE,  psychologue et psychothérapeute, est associée de recherche au Centre de thérapie stratégique d'Arezzo, dirigé par Giorgio Nardone, et professeure à l'École de spécialisation en psychothérapie stratégique brève. Elle est responsable de l'organisation du Master en communication stratégique, coaching, résolution de problèmes et science de la performance à Milan, où elle vit et travaille. Elle est l'auteure de nombreux ouvrages, dont Strategic Coaching, Changing the Past, The Touch, the Remedy, the Word, Psychopills, Strategic Change, The Deceptive Fear of Not Being Good Enough, The Wounded Mind. Elle enseigne depuis des années dans des masters cliniques et organisationnels en Italie et dans d’autres pays.

CONFÉRENCE : « Faire face aux traumatismes : apprendre à surfer sur les vagues »

Jamais auparavant il n'a été aussi évident que dans ce moment historique le concept de "traumatisme" ne peut plus être limité à la "blessure" infligée par un seul événement perturbateur qui déchire soudainement la réalité de la personne qui le subit, comme dans le concept traditionnel de trouble de stress post-traumatique. La blessure du traumatisme, en effet, peut aussi se produire comme un effet de nombreux petits microtraumatismes que la personne est obligée de vivre dans le présent et qu'elle doit apprendre à gérer. L'exemple le plus parlant est la situation que nous vivons depuis plus d'un an à cause de la pandémie de covid-19, une tempête furieuse et inattendue qui menace de nous submerger même psychologiquement si nous ne devenons pas habiles à affronter les vagues. Lorsque nous sommes en quelque sorte les "otages" d'un présent que nous ne pouvons pas changer, il devient essentiel de disposer d'outils concrets pour gérer efficacement les émotions intenses que sont la peur, la douleur, la colère et l'anxiété. Ainsi, nous pourrons non seulement prévenir la structuration de véritables troubles psychologiques mais aussi sortir de la tempête plus forts et plus résilients qu'avant. 

 

Federica CAGNONI, psychologue et psychothérapeute, est associée de recherche au Centre de thérapie stratégique d'Arezzo, dirigé par Giorgio Nardone, et professeure à l'École de spécialisation en psychothérapie stratégique brève. Elle est l'auteure de nombreuses publications et de plusieurs livres, dont Perversion on the Net, Changing the Past, The Wounded Mind. Depuis des années, elle enseigne dans des masters cliniques et organisationnels en Italie et dans d’autres pays.

CONFÉRENCE : « Perdre de vue l'avenir »

Notre expérience dans le domaine clinique des expériences "traumatiques" nous a amenés à distinguer trois manières fondamentales dont ces expériences peuvent affecter notre existence : nous piéger dans le passé, nous rendre otages du présent et, enfin et surtout, nous détourner de l'avenir. Il y a en effet des événements qui, comme un couperet, s'immiscent inexorablement dans nos vies et semblent effacer notre avenir, nous ôtant toute perspective et éteignant soudainement la lumière sur tout ce qui était jusqu'alors une source de motivation pour aller de l'avant. Elles peuvent survenir soudainement, comme un diagnostic peu encourageant, ou se dérouler tranquillement et ne se révéler que lentement et subtilement au fil du temps dans toute leur splendeur catastrophique. Parfois, nous sommes accablés en tant que victimes, devant gérer toute la charge d'angoisse que cela implique ; parfois, nous en sommes conscients, nous noyant dans la culpabilité ; parfois, nous pouvons en être les créateurs sans même en avoir conscience, pour un véritable effet de "prophétie auto-réalisatrice". Être victime ou auteur d'un événement qui hypothèque notre avenir fait une différence ; en être conscient ou ne pas en être conscient, encore plus.

 

 

Conférence et workshops sous la présidence du Dr. Gerard OSTERMANNprofesseur de thérapeutique, médecin Interniste et psychothérapeute-analyste français. Il est spécialiste des conduites addictives, de l'anorexie, de la prise en charge de la douleur et des traumatismes. Fondateur et président du Collège Régional des Alcoologues Aquitains (CRAA).


WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE

  • 16h00 - 16h15 : Accueil par Grégoire VITRY et le Dr. Gerard OSTERMANN
  • 16h15 - 16h40 : Dr. Boris CYRULNIK : "Peut-on vivre sans souffrance ?" et le Dr. Gerard OSTERMANN :  "La psycho-écologie c’est tout ce qui nous façonne !"
  • 16h40 - 17h10 : Questions & réponses en direct avec le Dr. Boris CYRULNIK et le Dr. Gerard OSTERMANN
  • 17h10 - 17h30 : News et recherche par Grégoire VITRY et Olivier BROSSEAU  


WORKSHOPS

GROUPE 1 :
de 18h00 à 19h30 - Modérateur : Vira HENG

  • Dr. Eric BARDOT : "Ce que la personne que je suis sait ou l'expérience de vie d'un non sachant"
  • Dr. Emmanuel CONTAMIN : "Les 5 cercles de la résilience"

GROUPE 2 :
de 18h00 à 19h30 - Modérateur : Grégoire VITRY

  • Pr. Yves WINKIN : "L'enchantement"
  • Gérald BRASSINE : "Construction et déconstruction des mémoires traumatiques"

GROUPE 3 :
de 18h00 à 19h30 - Modérateur : Amélie DETOLLENAERE

  • Roberta MILANESE : "Faire face aux traumatismes : apprendre à surfer sur les vagues"
  • Federica CAGNONI : "Perdre de vue l'avenir"
Session : 25 mars 2021

J'AI PEUR



EDITO : « J'ai peur »

En ces temps de crise que nous traversons notamment liés au COVID-19, la peur est au centre de nos préoccupations quotidiennes en tant qu’intervenant mais aussi en tant qu’individu. Peur de perdre nos proches, peur de tomber malade, peur de l’avenir ou encore de perdre son emploi, notre vision à long terme s’est obscurcie. La peur se manifeste sous de multiples formes : symptômes physiques, agitation mentale, anxiété, hypervigilance, besoin de contrôle, addictions, crises de panique et bien d’autres.

Lors de ce nouveau congrès nous réfléchirons ensemble autour des questions suivantes : Comment gérer ce climat de peur dans lequel nous vivons actuellement ? Comment la canaliser ? La peur peut-elle devenir une alliée ? Quelle est la différence entre la peur, l’anxiété et l’angoisse ? Quelles sont les stratégies d’interventions les plus adaptées pour nos patients ? Comment aider les enfants ou adolescents à y faire face ? Ou encore, la peur peut-elle être un chemin vers la honte ou la culpabilité ? 

À travers les témoignages et conférences de nos intervenants selon différentes perspectives d’intervention : l’hypnose, la thérapie narrative axée sur les solutions, la thérapie systémique stratégique ou encore la thérapie familiale, nous tenterons ensemble de répondre à ces questions.
 

CONFÉRENCIERS ET RÉSUMÉS DES INTERVENTIONS - 25 mars 2021

 

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE
de 15h30 à 17h (heure française)

Michael D. YAPKO, Ph.D., est un psychologue clinicien résidant près de San Diego, en Californie. Il est reconnu internationalement pour son travail en hypnose clinique et en psychothérapie axée sur les résultats, en particulier dans le traitement de la dépression majeure, enseignant régulièrement à des publics professionnels du monde entier. Il a été invité à présenter ses idées et méthodes innovantes à des collègues dans plus de 30 pays sur six continents et partout aux États-Unis. Il est l'auteur de 16 livres et l'éditeur de trois autres, ainsi que de nombreux chapitres de livres et articles sur les sujets de la thérapie brève de la dépression et de l'utilisation de l'hypnose clinique dans les psychothérapies stratégiques. Il est récipiendaire de récompenses pour l'ensemble de ses réalisations de la Société internationale d'hypnose, de la Fondation Milton H. Erickson et de l'American Psychological Association (Division 30). De plus amples informations sur les travaux du Dr Yapko sont disponibles sur son site Web : www.yapko.com.

CONFÉRENCE : "Gérer la peur : aperçus de l'application de l'hypnose dans le traitement."

La pandémie mondiale a clairement montré que ce qui suscite la peur est bien plus notre situation et la façon dont nous la gérons que notre neurobiologie. Cette présentation se concentrera sur trois éléments qui, seuls et combinés, jouent un rôle important dans la façon dont la peur se forme et se maintient et ce que nous, cliniciens, pouvons faire pour aider les gens à gérer la peur avec habileté. Plus précisément, nous examinerons brièvement le style d’adaptation, le style cognitif et la capacité de dissociation du client, qui jouent tous un rôle dans la réponse du client à la thérapie en général et à l’hypnose en particulier. L'hypnose est un moyen d'aider les gens à acquérir des compétences dans ces domaines d'une manière qui sera décrite.

 

WORKSHOPS
de 17h30 à 19h30 (heure française)

Groupe 1

Linda METCALF, M.Ed., PhD, LMFT est actuellement présidente de la Texas Association for Marriage and Family Therapy. Elle est l'ancienne directrice des programmes de conseil aux études supérieures à la Texas Wesleyan University à Fort Worth, Texas. Elle est également une ancienne institutrice et conseillère scolaire certifiée. Elle est l'auteur de onze livres, dont son nouveau livre, Solution Focused Narrative Therapy (Springer) 2017. Elle a fait de nombreuses présentations aux États-Unis, en Australie, au Japon, à Terre-Neuve, en Allemagne, en Écosse, en Angleterre, en Norvège, à Amsterdam, à Singapour, au Royaume-Uni, au Canada, en Thaïlande et plus encore. Elle est ancienne présidente de l'American Association for Marriage and Family Therapy. 

CONFÉRENCE : "L'état d'esprit intrépide : utiliser la thérapie narrative axée sur les solutions pour aider les enfants et les adolescents à faire face à la peur."

Cette présentation expliquera comment l'utilisation de la thérapie narrative axée sur les solutions peut aider les enfants et les adolescents à extérioriser la peur, puis à composer un jour miracle où la peur se produit moins, leur permettant d'être à leur meilleur, malgré la peur. Les étapes à suivre seront incluses dans la présentation avec un exemple de cas qui montrera l'utilité de combiner deux modèles postmodernes comme moyen de changement.

 

Dan SHORT, Ph.D., est un psychologue clinicien en exercice qui donne des cours sur l'hypnose médicale au Southwest College of Naturopathic College of Medicine. Il est expert en psychothérapie ericksonienne et hypnose clinique et directeur exécutif de l'Institut Milton H. Erickson de Phoenix. Il est connu pour avoir collaboré avec deux des filles de Milton H.Erickson, Roxanna Erickson-Klein et Betty Alice Erickson, en écrivant Hope & Resiliency: The Psychotherapeutic Strategies of Milton H. Erickson MD Dans ce texte classique, il résume son apprentissage de cette période de deux ans en tant que responsable des archives de la Fondation Milton H. Erickson et a ainsi pu étudier de manière approfondie les textes, les enregistrements audio et les vidéos de Milton Erickson qui y sont conservés.. Il vit actuellement avec sa femme et ses deux enfants à Scottsdale, en Arizona.

CONFÉRENCE : "Trois choses à savoir pour faire face à la peur"

La peur est l'une des plus puissantes de toutes les émotions. Son emprise est si intense que les gens peuvent être littéralement paralysés. La plupart des gens ne réalisent pas qu'ils ont le contrôle d'émotions aussi puissantes, et plus important encore, que des émotions comme la peur peuvent servir de tremplin à des états émotionnels plus élevés et plus adaptables. Grâce aux connaissances acquises lors de cette présentation, vous apprendrez à voir la peur non plus comme un problème mais plutôt comme une opportunité.

 
Groupe 2

Dr. Julien BETBÈZE est psychiatre des hôpitaux, chef de service de l’Accueil familial thérapeutique de Loire-Atlantique, CHS de Blain. Chargé de cours à Nantes à la Faculté de psychologie et à l’UER de médecine : DU Addictions, DU Hypnose thérapeutique, DU Douleur. Thérapeute familial, Service d’addictions du CHU de Nantes. Responsable pédagogique et formateur à l’Arepta Institut Milton Erickson de Nantes. Coauteur avec Y. Doutrelugne, O. Cottencin, L. Isebaert et D. Megglé de "Interventions et thérapies brèves : 10 stratégies concrètes, crises et opportunités".

CONFÉRENCE : "Peur et dissociation"

L’intervention sera centrée sur la compréhension du processus dissociatif, sur les outils d’hypnose et sur les modalités de questionnement en thérapie brève qui permettent de retrouver une vision plus apaisée de notre rapport au monde.

 

Claude de SCORRAILLE est psychologue, psychothérapeute, superviseure, formatrice, et conférencière, elle applique la thérapie brève systémique et stratégique de l'École de Palo Alto et du CTS du Prof. Nardone depuis plus de 15 ans. Elle est formée également à l'hypnose conversationnelle. Elle a une consultation à Paris et par digital. Elle enseigne la clinique de la relation au sein de l’École internationale Lact/MRI/Université de Paris 8 et à l’IAE de Paris dans le cadre du Master Administration des Entreprises. Elle est également intervenante et superviseure au CSAPA de Montreuil, centre de consultations spécialisé dans les addictions. Elle est présidente et co-fondatrice de LACT où elle développe des interventions individuelles et collectives avec la méthodologie de problem solving pour les particuliers et les organisations. Elle dirige chez LACT le centre de consultations spécialisées dans les troubles obsessionnels et compulsifs (TOC) en partenariat  avec l'OCD clinic ®

CONFÉRENCE : "De la peur à la honte"

 
Groupe 3

Patrick BANTMAN est psychiatre et médecin-chef à l'hôpital Esquirol à Saint-Maurice (94). Il est également vice-Président de Psychiatres du monde et membre de Schibboleth, une association de psychanalystes et de chercheurs qui s'intéresse à l'actualité de Freud aujourd'hui. Responsable de l’unité de thérapie familiale de Charenton depuis 1998. Membre du conseil d’administration de la société française de thérapie familiale (SFTF), Référent familial à la Cellule d’Urgence du Val de Marne CUMP, Superviseur à la PJJ dans le  champ de l’intergénérationnel, en particulier sur la question de la transmission des traumatismes.  Il a organisé à cet égard un congrès international et a publié sous le titre : « d’une génération l’autre ». Dans le champ de la thérapie familiale, il travaille aussi sur deux approches théoriques et pratiques : de l’intrapsychique à l’interpersonnel et en  thérapie familiale avec la question des thérapies multifamiliales.

CONFÉRENCE : « La peur en héritage »

Cela fait maintenant de nombreuses années que je travaille avec des familles et des couples qui viennent me consulter pour des difficultés dans leur vie ou pour des problèmes liés à un membre de leur entourage, malade.
Ma pratique relationnelle est née du désir d'élargir ma perspective épistémologique par le biais de l'approche systémique transmise par notre formateur Mony Elkaim. Dans ce cadre, nous rencontrons souvent des situations où se pose la question de la transmission familiale, en particulier autour des traumatismes vécus par des générations antérieures. La peur peut-elle se transmettre entre les générations ? Le monde qui nous entoure est actuellement en pleine mutation du fait, entre autres, de la crise sanitaire qui est venue nous perturber dans notre intimité, en insérant la peur de la contamination.
On se contamine par la peur des autres  : dans notre pratique, la peur des parents peut induire un comportement défensif de l'enfant, grandir dans un monde considéré par l'autre comme inquiétant ne rassure pas et la vulnérabilité devant la peur peut trouver sa place dans les transmissions transgénérationnelles .
Nous partirons de notre pratique clinique pour comprendre les effets de passage d'une génération à l'autre de la peur et le moment que nous vivons actuellement, est particulièrement en écho avec le besoin d'aborder ces questions, des effets d'expériences traumatiques et de leur transmission.

 

Myriam CASSEN est Directrice de l'Institut Michel Montaigne, psychologue clinicienne, thérapeute familiale et de couple, addictologue, spécialiste du burn-out parental, praticienne ICV - Spécialiste du traitement du traumatisme psychique, formatrice à l'Institut Michel Montaigne à Bordeaux. Elle est également membre de la Société Française de Thérapie Familiale (SFTF) et de l'European Family Therapy Association (EFTA), Bordeaux. Co-auteur de "Addictions au féminin", Ed. EDK, et de “Thérapies multifamiliales”, Ed. ERES.

CONFÉRENCE : « La peur : nécessité phylogénétique et risque ontogénétique »

 

 

 

Conférence et workshops sous la présidence de Myriam CASSENDirectrice de l’Institut Michel Montaigne, Psychologue clinicienne, Thérapeute familiale et de couple, Addictologue, Spécialiste du burn-out parental, Praticienne ICV - Spécialiste du traitement du traumatisme psychique, Formatrice



WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE

  • 15h30 - 15h45 : Accueil par Grégoire VITRY et Myriam CASSEN : " La peur : entre phénoménologie, histoire et psychiatrie "
  • 15h45 - 16h15 : Dr. Michael D. YAPKO : "Gérer la peur : Aperçus de l'application de l'hypnose dans le traitement"
  • 16h15 - 16h40 : Questions & réponses en direct avec Michael D. YAPKO et Myriam CASSEN
  • 16h40 - 17h00 : News et recherche par Grégoire VITRY et Olivier BROSSEAU  


WORKSHOPS

GROUPE 1 :
de 17h30 à 19h30 - Modérateur : Grégoire VITRY

  • Dr. Linda METCALF  : "L'état d'esprit intrépide : utiliser la thérapie narrative axée sur les solutions pour aider les enfants et les adolescents à faire face à la peur".
  • Dr. Dan SHORT : "Trois choses à savoir pour faire face à la peur"

GROUPE 2 :
de 17h30 à 19h30 - Modérateur : Olivier BROSSEAU

  • Dr. Julien BETBÈZE :  "Peur et dissociation"
  • Claude de SCORRAILLE : "De la peur à la honte"

GROUPE 3 :
de 17h30 à 19h30 - Modérateur : Amélie DETOLLENAERE

  • Dr. Patrick BANTMAN : "La peur en héritage"
  • Myriam CASSEN : "La peur : nécessité phylogénétique et risque ontogénétique"

 

IMPORTANT : télecharger le mode d'emploi pour vous conncecter à MOODLE  et visualiser les vidéos en replay 
MODE D'EMPLOI

Session : 28 janvier 2021

ADDICTION : ENTRE PLAISIR ET DOULEUR



Conférence et workshops sous la présidence du Dr. Jean-Michel DELILE

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE

  • 16h00 - 16h15 : Accueil par Grégoire VITRY et le Dr. Jean-Michel DELILE, Président du Webinar International
  • 16h15 - 16h45 : Claudia BLACK : "Répercussions du traumatisme dans les familles touchées par l’addiction"
  • 16h45 - 17h10 : Questions & réponses en direct avec Claudia BLACK et le Dr. Jean-Michel DELILE 
  • 17h10 - 17h30 : News et recherche par Grégoire VITRY et Olivier BROSSEAU  


WORKSHOPS

GROUPE 1 :
de 18h00 à 20h00 - Modérateur : Grégoire VITRY

  • Gregory LAMBRETTE  : "La question des addictions à l’aune du modèle systémique et transdiagnostique 
  • Dina ROBERTS  : "Addictions et hypnose"

GROUPE 2 :
de 18h00 à 20h00  - Modérateur : Vira HENG

  • Pr. Nathalie DURIEZ :  "Séparation, conduites addictives et perte ambiguë " 
  • Dr. Géraldine TALBOT : "La réduction des risques lié à l'alcool : une nouvelle perspective"

GROUPE 3 :
de 18h00 à 20h00 - Modérateur : Amélie DETOLLENAERE - Traducteur : Bill WALKER

  • Andrew TATARSKY : "Traitement des comportements de dépendance par la psychothérapie intégrative de réduction des risques."
  • Jean-Michel DELILE : "Intégration des pratiques de réduction des risques dans la stratégies de prévention et de soins"

CONFÉRENCIERS ET RÉSUMÉS DES INTERVENTIONS - 28 Janvier 2021

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE
de 16h à 17h40 (heure française)

claudiablack 1Claudia Black Ph.D. est reconnue internationalement pour son travail novateur sur les systèmes familiaux et les troubles liés à la dépendance. Elle est l'auteur de plus de quinze ouvrages, dont le plus connu est “It Will Never Happen to Me”, qui s'est vendu à plus de deux millions d'exemplaires. Son dernier livre s'intitule “Unspoken Legacy : The Reverberations of Trauma in the Addicted Family”. Claudia est Senior Fellow and Clinical Architect du Claudia Black Young Adult Center à The Meadows en Arizona.

CONFÉRENCE : "Héritage tacite : Les repercussions du traumatisme de la dépendance dans la famille."
Claudia Black, lors de son intervention, présentera les conséquences de la toxicomanie dans la famille en montrant comment les expériences négatives des enfants tels que l'abandon émotionnel et l'abandon physique sont le fondement de la dysrégulation émotionnelle qui alimente les réactions traumatiques. Claudia Black nous montrera comment les réactions de fuite, de combat et de sidération se concrétisent dans la famille touchée par la dépendance. A l’issue de cette presentation, un processus de guérison en sept étapes sera exposé.


WORKSHOPS
de 18h00 à 20h00  (heure française)

GROUPE 1 

Lambrette

Grégory LAMBRETTE est psychologue, psychothérapeute et chargé de direction d’un service de consultation en addictologie au Grand-duché de Luxembourg, à savoir le Quai 57 – Suchtberodungsstell de l’association arcus. Il est par ailleurs également président de l’Association Luxembourgeoise de Thérapie Interactionnelle et Stratégique au Grand-duché de Luxembourg et membre fondateur de CICSeS, Centre d’Intervention et de Communication Systémique et Stratégique actif en Belgique, France, Suisse et Maroc. Grégory Lambrette est également membre du comité de lecture de la revue Psychotropes et du comité de rédaction de la revue Addiction(s) : recherches et pratiques.

CONFÉRENCE : « La question des addictions à l’aune du modèle systémique et transdiagnostique »
Longtemps prisonniers du paradigme de l’abstinence, les dispositifs socio-sanitaires appartenant au champ de l’addictologie tendent aujourd’hui à insérer cet objectif dans un panel plus large de possibilités répondant aux demandes et/ou aux spécificités des personnes et non plus aux seules contraintes de la société. C’est là un changement de paradigme important permettant d’appréhender l’addiction non plus forcément comme un problème mais comme une tentative d’adaptation qui n’est pas sans utilité pour le patient. Le modèle systémique et transdiagnostique est précisément l’un des outils permettant d’identifier les éléments de stabilisation et/ou de sortie de l’addiction.   

 

talbotDina ROBERTS est psychiatre, praticien hospitalier en addictologie au Centre Médical Marmottan. Elle est hypnothérapeute et thérapeute familial. Elle a dirigé la rubrique Pas de coté de la revue Hypnose et Thérapie brèves de 2016 à 2019 et est formatrice en hypnose notamment à l'AFEHM et au CITAC. Par ailleurs, elle est intervenante pour des stages dans le spectacle vivant, et membre de la compagnie de jonglage Defracto.

CONFÉRENCE : "Hypnose et Addictions"
Accompagner un patient dépendant, c'est l'aider à retrouver sa liberté de s'abstenir de consommer. L'outil hypnotique est très utile chez ses patients qui apprennent à utiliser l'autohypnose comme une alternative à la consommation, que celle-ci soit à la recherche d'une sensation de plaisir ou d'un effet d'automédication (pour apaiser une anxiété, retrouver le sommeil, faire face à des reviviscences traumatiques, calmer une douleur,...). L'hypnose permet aux patients de se rapprocher de leur ressentis corporels, de faire de nouvelles expériences sensorielles et émotionnelles afin de se remettre en mouvement de manière plus libre et autonome.

 


GROUPE 2

 

Nathalie DuriezPr. Nathalie DURIEZ est maître de conférences-HDR en psychologie à l’Université Paris 8, responsable pédagogique du DU « Clinique de la Relation et Intervention Stratégique ». Elle est aussi thérapeute familiale au CSAPA Monceau depuis 2002 et formatrice à l’approche systémique. Elle a publié en 2009 Changer en famille, un ouvrage qui présente ses recherches sur les processus de changement en thérapie familiale. Ses publications portent également sur la régulation émotionnelle, le traumatisme et les conduites addictives. Elle a développé un modèle de thérapie familiale centrée sur la régulation émotionnelle.

CONFÉRENCE : "Séparation, conduites addictives et perte ambiguë " 
Les séparations dans la vie de l’enfant peuvent survenir dans de nombreux contextes : séparation avec le pays d’origine, séparation au sein du couple des parents, séparation avec un parent suite à un décès, suite à un placement. Si la séparation ne peut pas être élaborée, l’enfant risque de développer un style d’attachement insécure et une sensibilité accrue aux séparations et à l’abandon. Cette séparation peut être mise en scène dans des conduites addictives qui feront vivre à l’entourage un vécu de perte ambiguë (Boss, 1999). À partir de cas cliniques nous expliciterons durant cette communication comment certains systèmes familiaux, ayant vécu des pertes, des séparations, vont réguler leurs émotions liées à la séparation et s’auto-organiser autour de la perte. La perte devient alors une identité familiale.

 

talbotDr. Géraldine TALBOT : Médecin addictologue, directrice de l’Association CaPASSCité qui gère des Centres de Soin d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie. Enseignante Universitaire et Maitre de Stage Universitaire pour les Faculté de Médecin de Paris.

CONFÉRENCE : "La réduction des risques alcool : une nouvelle perspective"
Il est nécessaire de réduire la consommation d’alcool pour en limiter les risques sanitaires et les dommages sociaux. Mais comment concilier le fait que la consommation occasionnelle d’alcool soit, pour une majorité de Français, synonyme de plaisir et de convivialité alors que ses usages sont à l’origine d’une très forte morbidité et mortalité ? La solution de réconciliation est d’aborder la consommation d’alcool selon une stratégie de réduction des risques.

 

GROUPE 3 

Lambrette

Dr. Jean-Michel DELILE : Médecin psychiatre, Ethnologue, Thérapeute familial, Addictologue. Il est Président de la Fédération Addiction, Membre de la Commission Nationale des Stupéfiants et Directeur du CEID (Comité d'Etude et d'Information sur la Drogue).CONFÉRENCE : « Intégration des pratiques de réduction des risques dans la stratégies de prévention et de soin »

CONFÉRENCE : "Intégration des pratiques de Réduction des Risques dans la statégie de prévention et de soin".
L'épidémie de sida chez les usagers de drogues au cours des années 1980 mit en évidence que les pratiques de soins des addictions, orientées jusqu'alors vers la seule abstinence, étaient pour partie responsables du problème. Cela conduisit à un véritable changement de paradigme avec le développement d'actions pragmatiques de réduction des risques (RdR) s'appuyant notamment sur les programmes d'échange de seringues et les traitements de substitution aux opiacés. Ces évolutions ne se firent pas sans heurts et, dans une certaine mesure, ces approches apparemment contradictoires connurent des développements séparés. Pour autant et face aux nouveaux défis présentés notamment par l'hépatite C chez les usagers de drogues, les données actuelles indiquent que ce sont bien les interventions combinées, offrant à la fois l'accès à des services de prévention, de soins et de RdR, qui sont les plus efficaces. Cette approche intégrative, soutenue par les usagers-pairs, apparaît également être la plus pertinente dans l'ensemble des addictions et pas seulement dans le domaine des toxicomanies par voie injectable.  

 

Nathalie DuriezAndrew TATARSKY

CONFÉRENCE : " Traiter les comportements addictifs par la psychothérapie intégrative de réduction des risques"
 

 

IMPORTANT : télecharger le mode d'emploi pour vous conncecter à MOODLE  et visualiser les vidéos en replay 
MODE D'EMPLOI

Éditions précédentes

4ème édition - 2020

 

 

 

 

Session : 1er octobre 2020

REPENSER LES RELATIONS

ÉDITO : Repenser les relations

La crise sanitaire mondiale sans précédent a révélé l’extrême vulnérabilité de nos sociétés :

1. l’acuité des impasses économiques (interdépendance, pénurie), écologiques (réchauffement climatique), sociales (communautarisme, paupérisation), politiques (autoritarisme, défiance, extrémisme) vers lesquelles les a conduites une vision individualiste et fragmentaire des enjeux sociétaux,

2. la nécessité d’apprendre à naviguer autrement sur une « mer d’incertitude », seul et ensemble, face aux défis de transformation économie et sociétale qui s’annonce, enjeux de santé globale.

Pendant l’expérience du confinement, la communication digitale s’est immiscée au-delà de ses frontières initiales propres aux jeunes générations et a envahi les espaces professionnels et personnels de tous. Ces échanges digitaux ont donné lieu à des expérimentations et des découvertes impensées jusqu’alors, (travail, famille), qui nous amènent à réinterroger la nature même de nos relations et de leurs enjeux (de soi à soi, de soi à l’autre, de soi aux institutions et au monde) au delà des frustrations de ne plus se voir physiquement.

Un besoin émerge de porter un regard global nouveau et repenser la prise en charge de la santé (et des souffrances) dans les champs du soin (physique et mental) mais aussi de l’éducation, de l’aide à l’enfance, de la famille, de la justice, de l’économique, du politique. Avec en ligne de mire, une transformation de nature systémique de la notion de performance vers une performance relationnelle (et non plus individuelle), pour "faire évoluer simultanément, nos comportements, nos émotions, nos conceptions sur notre façon d’investir nos rôles" et de réguler nos interactions, au service de l’intérêt commun.

CONFÉRENCIERS ET RÉSUMÉS DES INTERVENTIONS - 1er Octobre 2020

 

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE
de 16h à 17h40 (heure française)

Serge TISSERON : Psychiatre, membre de l'Académie des technologies docteur en psychologie HDR, membre du conseil scientifique du CRPMS, Université de Paris. Il a réalisé sa thèse de médecine en 1975 sous la forme d'une bande dessinée et découvert le secret familial de Hergé uniquement à partir de la lecture des albums de Tintin. Il a publié une quarantaine d'essais personnels, notamment sur les secrets de famille et nos relations aux images, traduits dans douze langues. Dernier ouvrage : L'Emprise silencieuse des machine parlantes, plus jamais seul (Ed. LLL).

CONFÉRENCE : « Gérer les apprentissages du confinement »
Pendant la période de confinement, beaucoup d'entre nous ont expérimenté de nouvelles relations à l'intérieur de la sphère familiale, mais aussi avec la famille éloignée et les amis, et bien évidemment avec les collègues et la hiérarchie professionnelle. A chaque fois, des opportunités nouvelles ont été découvertes, mais des problèmes inattendus ont également surgi. Comment profiter de ces opportunités sans tomber dans les erreurs qui ont assombri parfois le bénéfice de ces expériences ?


WORKSHOPS
de 18h00 à 20h00  (heure française)

GROUPE 1

Dr. Katarina ANGER : Conférencière renommée et co-fondatrice du Center for Systemic Action. Elle est associé de recherche au MRI de Palo Alto et au Centre de thérapie brève, du CAIPSI à Mexico City et à l'Institut Erickson de Madrid. Elle est également superviseure au YAI Institut national pour les personnes handicapées, un organisme qui aide les personnes ayant un handicap mental et leurs familles tout au long de leur vie.

CONFÉRENCE : "Responsabilités partagées"

Dr. Michael HOYT est psychologue indépendant à Mill Valley, CA. Il est auteur/éditeur de nombreux livres sur la thérapie brève, dont "Brief Therapy and Beyond", "Capturing the Moment" et "Single-Session Therapy By Walk-In or Appointment". Il a été nommé conférencier distingué en éducation permanente par l'American Psychological Association et l'International Association of Marriage 

CONFÉRENCE : "Mon demi-decameron concernant le COVID"
Il y a sept cents ans, l'Europe était frappée par la peste et Giovanni Boccaccio a écrit un récit, Le Décaméron, concernant un groupe de dix femmes et hommes de Florence à l'époque, qui se sont retirés dans une villa de campagne pendant dix jours dans l'espoir d'éviter la maladie. Chacun des dix a accepté de raconter une histoire chaque jour, pendant dix jours, pour se divertir les uns les autres. (Décaméron est dérivé du grec ancien, qui signifie "10 jours".) Les cent histoires que Boccaccio a racontées nous donnent un aperçu de la façon dont différentes personnes pensent et ressentent, de leurs perspectives et de leurs sensibilités - certaines histoires sont drôles, d'autres sont tristes, etc.


WORKSHOPS
de 18h00 à 20h00 (heure française)

GROUPE 2

Edith GOLDBETER-MERINFELD : Docteur en Psychologie, professeur honoraire à l’Université Libre de Bruxelles, directeur de la formation à l’Institut d’Etudes de la Famille et des Systèmes Humains de Bruxelles, rédactrice en chef des Cahiers critiques de thérapie familiale et de pratiques de réseaux.

CONFÉRENCE : "Familles confinées, thérapeutes confinés, thérapies confinées"
En ce temps de prédominance du danger de contamination par la Covid-19, nous avons vécu l'imposition du confinement puis la nécessité d'en maintenir certains aspects.
Leurs impacts sur les familles – la nôtre et celles qui nous consultent –, les manières inusitées de fonctionner comme thérapeute et les réorientations des modalités thérapeutiques ont entrainer des bifurcations dans les différents systèmes impliqués... Ces modifications de trajectoires seront-elles réversibles ou conduiront-elles à un changement fondamental (de type II) dans  notre/le monde interrelationnel ?

Claude de SCORRAILLE : Pychologue et psychothérapeute, cofondatrice et présidente de LACT, associée de recherches, superviseure et formatrice à LACT et à l’IAE de Paris au sein du Master des Administrations et des Entreprises.

CONFÉRENCE : "Vers un humanisme pragmatique"
En réponse au Covid-19, nous avons reçu l'ordre de nous confiner puis de porter des masques. La vie que l'on croyait stable a fait place à un monde de peur et d'angoisse, générés par des paradoxes où l'isolement a pu devenir synonyme de torture mentale. La crise s'est installée dans nos vies bousculant nos besoins de certitudes et d'incertitudes. Elle a mis en lumière à quel point la relation est vitale pour l'être humain. Ces besoins viennent questionner les tentatives de solutions redondantes incarnées dans un monde systémique centré sur des valeurs individualistes. Nous présentons ici les principes et stratégies qui rendent possible le passage de la performance individuelle à un humanisme pragmatique.


WORKSHOPS
de 18h00 à 20h00 (heure française)

GROUPE 3

Dr. Sophie BARON-LAFORET : Psychiatre et Présidente de l’Association française de criminologie

CONFÉRENCE :  "Le comportement échappatoire relationnel"
Dans nombre de situations, sortir, s'éloigner, est souvent décrit comme un échappatoire à une conduite violente. Pour l'auteur de l'acte, qui ainsi l'éviterait. Ou pour la victime de l'acte qui limiterait les actes en partant. Le rapprochement étant la condition de l'acte.Nous avons craint que le confinement permette une augmentation des actes de violences intra-familiaux et notamment conjugaux.
C'est la parole par les moyens de communication dont nous disposons qui a pris un relais plus important que nous ne l'avions pensé. En l'absence de face à face, la place de la parole a changé. La demande contacts par ce biais a été importante. Ce qui va dans le sens de rompre l'isolement et le silence ce qui est repéré comme facteur d'aggravation, enkystement, répétition du processus victimaire, ...
La place de la parole a changé ce dont on pourrait se féliciter si on la place différemment. Le contenu des entretiens est venu remanier plusieurs présupposés : l'importance de la présence physique, la place de l'intimité et du partage. Nous devons re-interroger la place de cette parole : facilitation d'un sentiment de partage, moins de solitude de l'évènement. Que faisons nous de ces paroles ? Je le place dans la suite du mouvement Me Too qui a entrainé un remaniement, avec une place sociale différente de la parole, des demandes à la justice ...  
Nos réflexions s'inscrivent en partie dans la place des réseaux sociaux dans nos relations. 
Nos repères doivent être remaniés pour s'appuyer sur ces changements comme des ressources.  

Steeves DEMAZEUX est philosophe des sciences, Maître de conférences à l'université Bordeaux-Montaigne, rattaché au laboratoire SPH (EA 4574). Il est l'auteur de Qu'est-ce que le DSM? (Ithaque, 2013) et L'éclipse du symptôme (Ithaque, 2019). Il dirige actuellement le projet Philo-CINAPs, consacré à la théorie du symptôme à la charnière entre psychiatrie et neurosciences.

 
CONFÉRENCE :  "Qu'est-ce qui fait symptôme ? Qu'est-ce qui ne fait pas symptôme ? Les limites de la sémiologie psychiatrique"
« Dans cette intervention, il s'agira, pour moi, en tant que philosophe des sciences, de réfléchir à la définition du symptôme en clinique psychiatrique. Comment celui-ci a-t-il été conçu à travers la tradition psychiatrique ? De quel type de fait relève-t-il ? Comment s'observe-t-il ? Comment peut-on l'objectiver ? C'est donc aux fondements même de la clinique qu'il s'agit de revenir, afin d'éclairer la manière dont les symptômes interagissent entre eux, la manière aussi dont ils peuvent conduire à énoncer ou non un diagnostic ». 

 


Conférence et workshops sous la présidence de Sophie SUBERVILLE, dir. MRI de Palo Alto

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE

  • 16h00 - 16h20 : Accueil par Grégoire VITRY et le Sophie SUBERVILLE Présidente du Webinar International
  • 16h15 - 16h30 : Serge TISSERON : "Relations et digital à l'heure du COVID"
  • 16h30 - 17h10 : Questions & réponses en direct avec Serge TISSERON et le Grégoire VITRY
  • 17h10 - 17h30 : News et recherche par Grégoire VITRY, Olivier BROSSEAU  et Sophie SUBERVILLE

WORKSHOPS

GROUPE 1 :
de 18h00 à 20h00 - Avec Sophie SUBERVILLE - Modérateur : Olivier BROSSEAU - Traducteur : Bill WALKER

  • Dr. Katharina ANGER  : "Responsabilités partagées"
  • Dr. Michael HOYT  : "Mon demi-decameron"

GROUPE 2 :
de 18h00 à 20h00  - Modérateur : Grégoire VITRY

  • Claude de SCORRAILLE :  "Vers un humanisme pragmatique"
  • Edith GOLDBETER-MERINFELD :  "Familles confinées, thérapeutes confinés, thérapies confinées"

GROUPE 3 :
de 18h00 à 20h00 - Modérateur : Vira HENG

  • Dr. Sophie BARON-LAFORET " Le comportement échappatoire relationnel​​​​​​ " 
  • Steeves DEMAZEUX " Qu'est-ce qui fait symptôme ? Qu'est-ce qui ne fait pas symptôme ?
    Les limites de la sémiologie psychiatrique "


IMPORTANT

télecharger le mode d'emploi pour vous conncecter à MOODLE  et visualiser les vidéos en replay 
MODE D'EMPLOI

Session : 27 Mars 2020

LE MONDE DES ÉMOTIONS
en replay

ÉDITO : Le monde des émotions

Le concept même d’émotion revêt plus de 90 définitions. La philosophie a peu réfléchit sur le concept même d’émotion en tant que tel. Alors même que l’émotion est omni-présente au quotidien, dans notre quotiden à tous, en tant qu’individu, patient ou intervenant. Elle peut aussi bien nous déborder, nous fragiliser, nous isoler, que nous enrichir, renforcer, nous nourrir, nous rendre plus intelligent pour passer, comme le dit François Jullien, de la perte de vie à la vraie vie.

L’émotion est-elle une expérience ? Est-ce le produit de notre histoire ? Est-elle inscrite dans notre patrimoine biologique ? Est-elle l’effet de notre cognition ? Ou bien la réaction face à l’autre ? Ou est-elle tout cela à la fois ? Et aujourd'hui, comment la réguler et retrouver les gestes et questions qui aident, à l'heure où le COVID-19 nous frappe brutalement et en particulier les soignants ?

A travers des témoignages et conférences aux croisées des chemins thérapeutiques et philosophiques, nous allons réfléchir et vivre ensemble la complexité des mondes émotionnels.

Nous allons aborder avec nos intervenants l’émotion selon différentes perspectives thérapeutiques ? Interactionnelle, orientée ressources, constructiviste et stratégique, comportementale, sensitive, expérientielle, neurophysiologique et psycho-corporelle, psycho-cognitive. 

 

CONFÉRENCIERS ET RÉSUMÉS DES INTERVENTIONS - 27 Mars 2020

 

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE
de 16h à 17h40 (heure française)

Dr. Marie-Christine CABIÉ : Psychiatre, psychothérapeute, chef du pôle de psychiatrie Paris 11 aux Hôpitaux de Saint Maurice, formatrice en thérapie familiale systémique, en thérapies brèves et en hypnose ericksonienne. Elle est également directrice de la collection Relations aux éditions érès.

CONFÉRENCE : "Émotion et communication"

Claude de SCORRAILLE : Pychologue et psychothérapeute, cofondatrice et présidente de LACT, associée de recherches, superviseure et formatrice à LACT et à l’IAE de Paris au sein du Master des Administrations et des Entreprises.

CONFÉRENCE "Prendre en charge les situations de détresse émotionnelle liées au COVID-19" 

François JULLIEN : Philosophe et sinologue, il est l’auteur de nombreux ouvrages qui se proposent de décaler la philosophie européenne en la confrontant à la pensée chinoise, notamment Philosophie du vivre (Gallimard, 2011) ou Une seconde vie (Grasset, 2017). En janvier, il publie L’Inouï. Renverser ce si lassant réel (Grasset, lire p. 86) et De l’écart à l’inouï (Carnets de L’Herne), tandis qu’un ouvrage lui est consacré : Penser par écart. Le Chantier conceptuel de François Jullien (de Jean-Pierre Bompied, Descartes & Cie).  Il est actuellement titulaire de la chaire sur l’altérité créée à laFondation Maison des sciences de l’homme. En 2010, il a reçu, en Allemagne, le Prix Hannah Arendt pour la pensée politique ; et, en 2011, leGrand prix de philosophiede l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre.

ENTRETIEN EXCLUSIF de François JULLIEN par Grégoire VITRY et Claude de SCORRAILLE : "Les émotions en thérapie, du débordement à la vraie vie"

 


WORKSHOPS
de 18h00 à 20h00  (heure française)

GROUPE 1

Dr. Robert ELSNER : Professeur et titulaire de la chaire de psychologie, directeur du programme de Counseling et titulaire de la chaire d'éthique au Erskine College and Theological Seminary de Due West, SC. Il était auparavant professeur adjoint de médecine familiale et communautaire à l'université de Wake Forest, où il a dirigé des projets sur l'accès aux soins de santé au Maya Angelou Center for Health Equity. Au début de sa formation, il a travaillé à l'université de Géorgie et sur HealthSense à l'University College Cork.

CONFÉRENCE "Les sens et les émotions" Les sens sont intrinsèquement liés aux émotions par le biais de la neurophysiologie humaine. La compréhension de ce lien fournit une approche plus éclairée des interventions cliniques. Dans le workshop, nous discuterons de la sensation et de l'émotion dans une perspective de durée de vie, en abordant légèrement la neurophysiologie pertinente, les perspectives de vieillissement optimal et la dysrégulation émotionnelle. Des suggestions pour l'utilisation de la stimulation sensorielle comme complément à d'autres modalités thérapeutiques sont incluses.

 

Dr. Richard Hill, MA, MEd, MBMSc : Il est conférencier international sur les thèmes de la dynamique humaine, des communications, du cerveau et de l'esprit, et de la Curiosité, sa spécialité. Son travail avec Ernest Rossi, PhD, a conduit à la publication de The Practitioner's Guide to Mirroring Hands. Il est président de la Global Association of Interpersonal Neurobiology Studies (GAINS), directeur d'éducation de The Science of Psychotherapy, directeur du Mindscience Institute et rédacteur en chef du magazine The Science of Psychotherapy. Il est auteur de nombreux ouvrages, comme "Choose Hope" et "How the 'real world' Is Driving Us Crazy !", ainsi que de nombreux articles de journaux et chapitres de livres.

CONFÉRENCE "Une nouvelle conscience émotionnelle" Le terme "émotion" est un terme dont la définition technique est souvent contestée. Les travaux récents de Joseph LeDoux, et d'autres, font le point sur la façon dont les émotions sont représentées dans les processus mentaux et dans l'"expérience ressentie" de la vie quotidienne. Nous explorons le modèle de Ledoux et Brown sur la façon dont les émotions émergent dans la conscience et nous discutons de la façon dont ce modèle peut être appliqué à notre perception consciente de la réalité. Il sera montré que le centre d'attention d'un individu et sa perception conséquente de la réalité sont influencés par l'orientation du cadre émotionnel, cognitif et attitudinal de l'individu.


WORKSHOPS
de 18h00 à 20h00 (heure française)

GROUPE 2

Claude de SCORRAILLE : Pychologue et psychothérapeute, cofondatrice et présidente de LACT, associée de recherches, superviseure et formatrice à LACT et à l’IAE de Paris au sein du Master des Administrations et des Entreprises.

CONFÉRENCE "De la honte à l’empathie, comment retrouver le lien social" : Qu’est-ce que la honte et qu’est ce qu’elle n’est pas ? La honte sera abordée sous l’angle d’une perte de contrôlee où on n’est pas à la hauteur de ce qu’on attend de soi.  Une perte de contrôle qui pousse à dissimuler et qui peut finir par devenir pathologique. C’est une émotion qui avance masquée. Nous verrons comment débusquer cette émotion « honteuse » qui isole, qui enferme et qui fait souffrir ou point parfois d’une destinée tragique. Nous verrons enfin comment sortir du désespoir et quelle stratégie adopter.

Pr. Gérard OSTERMANN : Professeur de Thérapeutique option Médecine Interne(1983), Spécialiste en cardiologie, Spécialiste en Médecine Interne, Psychothérapeute-Analyste, diplômé de Thérapie Cognitivo-Comportementale, Praticien EMDR Europe. Formé en Thérapie narrative. Fondateur et Président du Collège Régional des Alcoologues Aquitains (CRAA), Administrateur de La Société Française d' Alcoologie, Président de l’Institut des conduites alimentaires de Bordeaux et membre du Conseil Scientifique de la Revue TRANSES Chargé d’enseignement dans le cadre des Diplômes universitaires à Bordeaux, Limoges, Lyon, Tours et Clermont Ferrand.

CONFÉRENCE "Colère et foie" : De toute la palette de nos émotions désagréables, la colère est celle qui est souvent la plus dépréciée, la plus critiquée, mais aussi la plus incomprise. Le mot français « colère » est issu du latin « cholera  » signifiant, bile. Le mot « chole » est apparu ensuite, (du grec χολὴ, bile) et a été longtemps utilisé dans le sens d'emportement. On parle encore aujourd'hui de décharger sa bile. La colère est-elle aussi universelle qu’on l’affirme ? Comment faire la distinction entre une colère personnelle et une colère qui est comme un corps étranger à l’intérieur de nous ?  Il nous faut faire la distinction entre une colère d’imputation (c’est la faute à Voltaire, c’est la faute à Rousseau !) et la colère d’implication en sachant reconnaître qu’en tant que sujet, la situation où je me trouve est en réalité la situation où je me mets. Nous ne pouvons pas gérer la colère, parce que c’est elle qui nous gère.   À nous de la digérer en sachant l’accueillir pour ne pas faire de mauvais Calculs !

 


Conférence et workshops sous la présidence du Dr. Marie-Christine CABIÉ

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE

  • 16h00 - 16h10 : Accueil par Grégoire VITRY et le Dr. Marie-Christine CABIÉ Présidente du Webinar International
  • 16h10 - 16h20 : Claude de SCORRAILLE : "Prendre en charge les situations de détresse émotionnelle liées au COVID-19"
  • 16h20 - 16h30 : Introduction par le Dr. Marie-Christine CABIÉ : "Émotion et communication"
  • 16h30 - 17h10 : Questions & réponses en direct avec Claude de SCORRAILLE et le Dr. Marie-Christine CABIÉ
  • 17h10 - 17h25 : News et recherche par Grégoire VITRY et Olivier BROSSEAU
  • 17h25 - 17h40 : Entretien exclusif de François JULLIEN par Grégoire VITRY et Claude de SCORRAILLE : "Les émotions en thérapie, du débordement à la vraie vie"

WORKSHOPS

GROUPE 1 :
de 18h00 à 20h00 

  • Dr. Robert ELSNER  "Les sens et les émotions"
  • Dr. Richard HILL "Une nouvelle conscience émotionnelle"

GROUPE 2 :
de 18h00 à 20h00 

  • Claude de SCORRAILLE :  "De la honte à l'empathie, comment retrouver le lien social"
  • Pr. Gérard OSTERMANN : "Colère et foie"


IMPORTANT

télecharger le mode d'emploi pour vous conncecter à MOODLE  et visualiser les vidéos en replay 
MODE D'EMPLOI

 

Session : 23 Janvier 2020

L'ADDICTION : UN MONDE COMPLEXE
 en replay
 

ÉDITO : Le monde complexe des addictions

« Le moindre mouvement importe à toute la nature ; la mer change pour une pierre. Ainsi, dans la grâce, la moindre action importe par ses suites à tout. Donc tout est important. En chaque action, il faut regarder, outre l’action, notre état présent, passé, futur et les autres à qui elle importe, et voir les liaisons de toutes ces choses». (Pascal, 1869-1872, p. 378)

L’addiction serait-elle une problématique uniquement individuelle au niveau psychologique ou biologique c’est à dire intrinsèque à l’individu lui-même ? Ne prend-on pas le risque dans ce cas d’isoler l’individu dans un étiquetage pathologisant et déresponsabilisant pour son environnement ? L’addiction serait-elle le reflet du fonctionnement d’une société qui fabriquerait des situations pathogènes ? Mais dans ce cas ne prend-on pas le risque de déresponsabiliser l’individu de son comportement ? 

Dans ce congrès nous allons réfléchir ensemble à comment prendre en compte la complexité du monde des addictions et éviter d’isoler l’individu de son milieu et de la société.

CONFÉRENCIERS ET RÉSUMÉS DES INTERVENTIONS - 23 Janvier 2020

 

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE
de 16h à 17h (heure française)

Dr. Jean-Michel DELILE : Médecin psychiatre, Ethnologue, Thérapeute familial, Addictologue, Membre de la Commission Nationale des Stupéfiants, Directeur du CEID (Comité d'Etude et d'Information sur la Drogue), Bordeaux et Président de la Fédération Addiction.

CONFÉRENCE  "Approche biopsychosociale des addictions"  Les facteurs prédictifs de l'entrée dans l'addiction, de sa régulation et de sa régression sont pour l'essentiel des facteurs psychosociaux liés à l'histoire de vie, au fait qu'on a connu des événements douloureux pendant l'enfance, qu'on a eu des expériences de rupture, un environnement familial compliqué. S'il y a trouble de la personnalité, c'est aussi une conséquence de ce contexte.  Cela nous permet de comprendre que les médecins ne doivent pas se limiter à une approche unilinéaire forcément réductrice mais revenir à un modèle pluricausal. Nos modèles de réflecion autour de la santé mentale et de l'addiction doivent nécessairement être globaux et si les troubles biogénétiques existent, ce sont des vulnérabilités, ce ne sont pas des causes directes 


WORKSHOPS
de 17h30 à 19h30  (heure française)

GROUPE 1

Julia ALPEROVICH : spécialisée en thérapie conjugale et familiale, travaille dans le domaine de la santé mentale depuis plus de 10 ans. Son travail s'est principalement concentrée sur le traitement des dépendances. Elle est actuellement thérapeute dans un établissement résidentiel pour le traitement de la toxicomanie et de l'alcoolisme en Californie. Elle a également une pratique privée dans laquelle elle s’occupe principalement de la dépendance au sexe et à la pornographie.

CONFÉRENCE "Le traitement des addictions aux États-Unis" Aux Etats-Unis, on commence par évaluer trois points : la capacité de la personne à fonctionner dans tous les aspects de sa vie (référence à une échelle mondiale), son dégré de tolérance à la détresse, sa capacité à gérer l'anxiété. Lorsque l'addiction est avérée, nous avons des objectifs de traitement très spécifiques : abstinence totale pour les substances chimiques y compris l'alcool, changement comportemental dans les autres cas. La réduction des risques est encore peu prise en compte ; on reste imprégné du modèle en 12 étapes des Alcooliques Anonymes. De nombreux programmes sont proposés, le problème majeur restant aux Etats-Unis la prise en charge par les assurances santé.

Dr. Claudette PORTELLI : Psychologue, psychothérapeute et formatrice. Elle pratique à Malte et en Italie. Elle est chargée de cours à l'Université de Malte et à la Dublin City University, où elle enseigne les comportements difficiles dans le contexte scolaire. Elle est chargée de cours à la School of Specialization in Brief Strategic Therapy (Arezzo, Italie) dirigé par le Pr. Giorgio Nadone. Co-auteur des manuels scolaires Knowing Through Changing : L'évolution de la thérapie stratégique brève (2010) avec Giorgio Nardone et Nouvelles addictions (2017) avec Matteo Papantuono. 

CONFÉRENCE "Approche stratégique et addictions"  Le dépendance est d'abord utilisée comme un outil, une illusion de contrôle qui persiste pendant un certain temps mais plus l'addiction s'installe, plus l'addict perd le contrôle et l'addiction devient un problème qui s'ajoute au problème initial. Le première chose que nous devons faire c'est de discriminer pour comprendre la fonction de l'addiction : est-ce un moyen de créer une sensation ou d'anesthésier une difficulté ou une douleur ? Le réponse à ces questions détermine la façon dont nous allons aborder le travail thérapeutique.


WORKSHOPS
de 17h30 à 19h30  (heure française)

GROUPE 2

Dr. Mario BLAISE : Il est psychiatre, addictologue, et chef de service du Centre Médical Marmottan à Paris, une structure publique de soins pour toxicomanes.

CONFÉRENCE "Principes d’utilisation des traitements pharmacologiques dans l’addiction" :  Dans les addictions, les médicaments sont utilisés comme des outils de soins, avec une intentionnalité, un objectif, donc il faut vraiment qu'ils soient adaptés à la situation. Et ce pour que les malades puissent se les approprier. Les problèmes étant souvent vécus comme honteux, il y a de la part des patients un déni et donc un frein à l'acceptation du traitement. Avec les médicaments, on cherche à arrêter le processus d'addiction, à éviter qu'elle ne revienne et à limiter les dégâts. L'abstinence est une conséquence, pas forcément un préalable. Alors, on doit faire en sorte que les soins soient intégrés parce qu'on sait bien que si on ne prend pas en compte toutes les dimensions psychosociales en même temps, on risque l'échec.

Dr. Christophe CUTARELLA : il est médecin psychiatre addictologue et tabacologue coordinateur en SSR addictologie. Il est President du GRAAP et engagé dans la formation médicale continue. Il est également conseil en addictologie/tabacologie d'entreprise et en établissement de santé (public et privé), en gestion de situations problématiques en lien avec les conduites addictives et du burn out en milieu professionnel et en gestion des risques psychosociaux

CONFÉRENCE  "L’entretien motivationnel " L'entretien motivationnel est fait pour entraîner un changement ; la personne veut par exemple s'affranchir de son ou ses addictions. La stratégie comportementale implique que nous nous employions à réajuster ses habitudes, ses rituels. La stratégie cognitive va se focaliser sur la balance décisionnelle. L'avantage de l'entretien motivationnel, qui est facile à acquérir, est qu'il se fait de façon assez courante avec le médecin, le psychologue ou les infirmiers. Et ce sont des stratégies que la personne va elle-même utiliser comme des ajustements.


WORKSHOPS
de 17h30 à 19h30  (heure française)

GROUPE 3

Pr. Georges BROUSSE : Il est psychiatre et addictologue au CHU de Clermont-Ferrand.

CONFÉRENCE  "Troubles psychiatriques et alcool"  : Dans les pathologies duelles, les expressions psychopathologiques donnent des symptômes purs d'un trouble psychiatrique mais il y a des liens et une co-influence entre les deux troubles. On le voit par exemple dans la consommation d'alcool chez les bipolaires ou l'hypomanie associée à l'alcool peut avoir une tonalité singulière. On pourrait également considérer que l'addiction est à l'inverse un symptôme de la pathologie mentale comme on le voit dans la schizophrénie. L'hypothèse qui est aujourd'hui retenue est celle d'une vulnérabilité commune issue de facteurs génétiques ou de l'histoire de l'individu.

 

Dr.William LOWENSTEIN : Ancien interne, chef de clinique, puis médecin des Hôpitaux de Paris, habilité à diriger les recherches, le Dr William Lowenstein, interniste et pneumologue de formation, est aujourd’hui spécialiste des addictions. Il est l’auteur de plus de soixante-cinq articles médicaux, ainsi que de plusieurs ouvrages grand public dont Ces dépendances qui nous gouvernent, Éd. Calmann-Lévy, 2005 et Femmes et dépendances, Éd. Calmann-Lévy, 2007, réédités en poche en 2009 et 2011. Il est préside l’association SOS Addictions.

CONFÉRENCE "Décoder l’addiction avec SHAPAS" : La consommation de substances psychoactives n'est que le résultat de problèmes qui n'ont pas été traités dans le cadre familial ou plus largement environnemental. Comment appréhender cette question ? Comment prévenir la première consommation ? Comment réduire le risque ? Le Docteur Lowenstein nous livre son approche clinique : SHAPAS, un acronyme qui permet de balayer avec le patient l'état de son sommeil, de son humeur, de son altérité, de ses pensées, de sa relation avec l'alimentation, de sa sexualité.

 


Conférence et workshops sous la présidence du Dr. Jean-Michel DELILE

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE

  • 16h00 - 16h10 : Accueil par Grégoire VITRY 
  • 16h10 - 16h30 : Introduction et intervention par le Dr. Jean-Michel DELILE "Approche biopsychosociale des addictions"
  • 16h30 - 16h45 : Questions & réponses en direct avec le Dr. Jean-Michel DELILE et le Dr. William LOWENSTEIN
  • 16h45 - 17h00 : Échanges et informations  

WORKSHOPS

GROUPE 1 :
de 17h30 à 19h30 

  • Ph.D. Claudette PORTELLI  "Approche stratégique et addictions"
  • Julia ALPEROVICH "Le traitement des addictions aux États-Unis"

GROUPE 2 :
de 17h30 à 19h30 

  • Dr. Mario BLAISE "Principes d’utilisation des traitements pharmacologiques dans l’addiction"
  • Dr. Christophe CUTARELLA  "L’entretien motivationnel "

GROUPE 3 :
de 17h30 à 19h30 

  • Pr. Georges BROUSSE "Troubles psychiatriques et alcool" 
  • Dr. William LOWENSTEIN "Décoder l’addiction avec SHAPAS"

 

 

 

3ème édition - 2019

2019 - 3ème édition

WEB-CONGRÈS INTERNATIONAL CERTIFIANT
Logo IWBT NEW

icona bandiera inglese 150x150 france 640

17 Janvier / 21 Mars / 19 Juin / 02 Octobre
en replay

4 demi-journées de congrès, formations et workshops certifiants qui réunissent des psychologues, médecins, philosophes, chercheurs et thérapeutes en thérapies brèves, thérapie familiale, hypnose, PNL, approche systémique et stratégique.

Session en replay

THÉMATIQUE : MANAGER LE CHANGEMENT

Conférence et workshops sous la présidence de Robert DILTS
Nous avons l’honneur de recevoir Robert Dilts en tant que Président du Webinar International. Il nous parlera de la La Gestion du Changement et, à partir des travaux de son mentor Gregory Bateson, des différents niveaux d’apprentissage. Il existe, selon Bateson 5 niveaux d’apprentissage dont le tout premier est appelé “niveau 0”, caractérisé par la manque de changement où chaque individu se trouve enfermé “à l’intérieure de la boîte”, et le dernier est le niveau IV, caractérisé par “un changement révolutionnaire”.

Le travail de Dilts a été fortement influencé par les idées de Bateson qu’il a reprises et a adaptées dans le concept “Levels of learning and change” (Niveaux d’apprentissage et changement). Il y présente 6 niveaux spécifiques: esprit, identité, valeurs et croyances, capacités, comportements et environnement; chacun d’eux est lié à une question existentielle (Pour qui? Qui? Pourquoi? Comment? Quoi? Quand?) et à l’interaction des uns envers les autres. L’intervention de Dilts se termine en définissant pour chaque niveau de changement des “Niveaux de Soutien pour l’apprentissage et le Changement”, spécifiques pour accompagner le patient de manière efficace vers la phase suivante de changement: éveil, parrainage, mentoring, enseignement, coaching et guidage.

 

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE

  • 16h00 - 16h10 : Accueil par Grégoire VITRY 
  • 16h10 - 16h30 : Introduction et intervention par Robert DILTS "Soutenir et gérer les différents niveaux logiques du changement"
  • 16h30 - 16h45 : Questions & réponses en direct avec Robert DILTS
  • 16h45 - 17h00 : Échanges et informations  

WORKSHOPS

GROUPE 1 :
de 17h30 à 19h30 

  • Claudette PORTELLI (auteur du nouvelle ouvrage Vaincre sans combattre) "Difficultés à l'école : guide à destination des enseignants et des parents" 
  • Stefano BARTOLI "La communication stratégique"

GROUPE 2 :
de 17h30 à 19h30 

  • Pr. Jean-Paul AIMETTI "La transformation numérique n’est pas que numérique"  
  • Robert WEISZ "L"impact du changement sur la communication interpersonnelle"


BONUS

  • Vidéo :Mark MCKERGOW "Un mode d'emploi pour l'avenir"  
  • Vidéo :Roberta PRATO PREVIDE  "Les résistances au changement"
  • Vidéo : Arnaud BORNENS "Animer un groupe avec l'approche systémique"
  • Vidéo : Laurence Marie TSERING  "L’apport de la thérapie brève à l’accompagnement professionnel"


Session en replay 

THÉMATIQUE : LES ADDICTIONS

Conférence et workshops sous la présidence du Dr. Jean-Michel DELILE

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE

  • 16h00 - 16h10 : Accueil par Grégoire VITRY 
  • 16h10 - 16h15 : Introduction par Dr. Jean-Michel DELILE
  • 16h15 - 16h30 : Jean-Pierre COUTERON "Addiction et société"
  • 16h30 - 16h45 : Questions & réponses en direct avec Jean-Pierre COUTERON
  • 16h45 - 17h00 : Échanges et informations  
  • 17h00 - 17h05 : Conclusion par Dr. William LOWENSTEIN "So what ?"

WORKSHOPS

  • 17h30 - 18h00 : Dr. Claudette PORTELLI "Les nouvelles addictions"
  • 18h00 - 18h30 : Dr. ErIc HISPARD  "Intervenir sur les addictions en tous sens"
  • 18h30 - 19h00 : Nathalie DURIEZ "Nouvelles addictions et mutations psycho-sociétales"
  • 19h00 - 19h30 : Geert LEFEVERE "L'approche orientée solution appliquée aux addictions chroniques"

BONUS

  • Vidéo : Dr. Alexandrina BEAU "Une étude de cas d'une situation d'addiction" 
  • Vidéo : Dr. Mario BLAISE  "La clinique du paradoxe dans le traitement des addictions" 


Session en replay

THÉMATIQUE : REPENSER L'HOMME

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE

  • 16h00 - 16h10 : Accueil par Grégoire VITRY 
  • 16h10 - 16h30 : Pr. Giorgio NARDONE "Repenser l'homme" 
  • 16h30 - 16h45 : Questions & réponses en direct avec  Pr. Giorgio NARDONE
  • 16h45 - 17h00 : Échanges et informations  

WORKSHOPS

  • 17h30 - 18h00 : Claude de SCORRAILLE "Le thérapeute numérique"
  • 18h00 - 18h30 : DrAlain MOREL "Repenser l'addiction, repenser l'homme" 
  • 18h30 - 19h00 : Pr. Jaakko SEIKKULA "L'approche Open Dialogue" 
  • 19h00 - 20h00 : Échanges

BONUS

  • Scott D. MILLER, Ph.D. "Feedback Informed Treatment"

 


Session en replay

THÉMATIQUE : HYPNOSE ET THÉRAPIE BRÈVE

Conférence et workshops sous la présidence du Dr. Michael HOYT

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE

  • 16h00 - 16h10 : Accueil par Grégoire VITRY 
  • 16h10 - 16h30 : Introduction par Dr. Michael HOYT “Les thérapies stratégiques : racines et branches"
  • 16h30 - 16h45 : Questions & réponses en direct avec Dr. Michael HOYT
  • 16h45 - 17h00 : Échanges et informations  

WORKSHOPS

  • 17h30 - 18h00 : Hélène DELLUCCI “Psychotraumatologie centrée compétences”
  • 18h00 - 18h30 : Michele RITTERMAN, Ph.D "Le symptôme est un état de transe. Comment suivre les inductions et suggestions sociales / familiales et personnelles d'hypnose pour produire une stratégie de changement."
  • 18h30 - 19h00 : Dr. Flavio CANNISTRÀ, "Les 9 logiques derrières les interventions de thérapie brève"
  • 19h00 - 19h30 : Roberta MILANESE "Psychopilules"

BONUS

  • Vidéo : Pr. Theresa DRONET  "L'intervention systémique dans une prison"

2ème édition - 2018

LOGO INTERNATIONAL WEBINARicona bandiera inglese 150x150 france 640

WEB-CONGRÈS INTERNATIONAL DE THÉRAPIE BRÈVE

DEUXIÈME ÉDITION 2018

Session : accessible en replay - Mercredi 24 Janvier 2018 

 THÉMATIQUE : Engager le changement.
Les règles implicites comme ressource pour engager un changement dans les organisations, entreprises et systèmes familiaux.

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE

  • 16h00 - 16h10 : Accueil par Grégoire VITRY (LACT) et Sophie SUBERVILLE (MRI)
  • 16h10 - 16h15 : Introduction par Teresa GARCIA-RIVERA
  • 16h15 - 16h30 : Robert DILTS "Les règles implicites comme ressource pour engager un changement" 
  • 16h30 - 16h40 : Échanges et informations 
  • 16h40 - 17h00 : Nora BATESON "Warm Data" 

WORKSHOPS

  • 17h30 - 18h00 : Questions & réponses en direct avec Robert DILTS et Nora BATESON
  • 18h00 - 18h30 : Mark MCKERGOW "What else ?"
  • 18h30 - 19h00 : Claude de SCORRAILLE "Les règles de fonctionnement systémique dans les organisations de travail"
  • 19h00 - 19h30 : Dominique BÉRIOT "Les règles implicites comme ressource pour engager un changement dans les systèmes"

Session : accessible en replay - Mercredi 28 Mars 2018 

THÉMATIQUE : Thérapies brèves et phénomènes hypnotiques.

Conférences et workshops sous la présidence du Dr. Eric BARDOT.

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE

  • 16h00 - 16h15 : Accueil par Grégoire VITRY et Sophie SUBERVILLE
  • 16h15 - 16h30 : Bill O'HANLON "Hypnose et transe"
  • 16h30 - 16h45 : Échanges et informations 
  • 16h45 - 17h00 : Questions & réponses en direct avec Bill O'HANLON

WORKSHOPS

  • 17h30 - 18h00 : Dr. Dan SHORT "L’utilisation de suggestions en hypnose" 
  • 18h00 - 18h30 : Dr. Thierry SERVILLAT "Thérapies brèves et phénomènes hypnotiques"
  • 18h30 - 19h00 : Ph.D. Margarita TARRAGONA "La psychologie positive"
  • 19h00 - 19h30 : Dr. Eric BARDOT "Comment entrer dans un espace thérapeutique commun ?" 

Session : accessible en replay - Mercredi 20 Juin 2018

THÉMATIQUE : La thérapie familiale et de couple systémique.

Conférence et workshops sous la présidence du Dr. Marie-Christine CABIÉ.

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE

  • 16h00 - 16h10 : Accueil par Grégoire VITRY et Sophie SUBERVILLE
  • 16h10 - 16h15 : Introduction par Dr. Marie-Christine CABIÉ
  • 16h15 - 16h30 : Dr. Robert NEUBURGER
  • 16h30 - 16h40 : Échanges et informations 
  • 16h40 - 17h00 : Questions & réponses en direct avec Dr. Robert NEUBURGER

WORKSHOPS

  • 17h30 - 18h00 : Barbara ANGER DIAZ "L'approche de Paul Watzlawick à la thérapie de couple" et Katharina ANGER "La responsabilité partagée"
  • 18h00 - 19h00 : Dr. Alain VALLÉE "Entretiens de couple et questionnement appréciatif" et Dr. Julien BETBEZE "Approche Narrative & Thérapie de Couple"
  • 19h00 - 19h30 : Pr. Patrizia MERINGOLO "Le couples mixtes"
  • 19h30 - 20h00 : Dr. Edith GOLDBETER-MERINFELD "La présence de l’absent en thérapie"

Session : accessible en replay - Mercredi 03 Octobre

THÉMATIQUE : Comment entrer dans le système du client-patient.

Conférence et workshops sous la présidence du Ph.D. Wendel RAY.

WEB-CONFÉRENCE D'OUVERTURE

  • 16h00 - 16h10 : Accueil par Grégoire VITRY et Sophie SUBERVILLE
  • 16h10 - 16h15 : Introduction par Dr. Wendel RAY
  • 16h15 - 16h30 : Dr. Stephen GILLIGAN "Comment entrer dans le système du client-patient"
  • 16h30 - 16h45 : Questions & réponses en direct avec Ph.D. Stephen GILLIGAN
  • 16h45 - 17h00 : Échanges et informations 

WORKSHOPS

  • 17h30 - 18h00 : Dr. Wendel RAY "Comment Don JACKSON entrait dans le monde du patient-client"
  • 18h00 - 18h30 : Bernardo PAOLI "La symétrie des opposés et ses 5 principes pour être en phase avec le patient-client"  
  • 18h30 - 19h00 : Dr. Terry SOO-HOO "Comment rejoindre et activer les forces du patient-client"
  • 19h00 - 19h30 : Débat et discussion 

 

1ère édition - 2017

LOGO INTERNATIONAL WEBINARicona bandiera inglese 150x150 france 640

WEB-CONGRÈS INTERNATIONAL DE PSYCHOLOGIE 
Approche systémique stratégique de Palo Alto

PRÈMIER ÉDITION 2017
20 Avril 2017 - 27 Avril 2017 - 04 Mai 2017 - 11 Mai 2017

En partenariat avec
CIRCÉ - MIMETHYS - JST - DILTS SG -MALAREWICZ - SFWORK - UNIVERSITÉ PARIS 8 LE VILLAGE SYSTÉMIQUE -  INSTITUT D'ÉTUDES DE LA FAMILLE DE TOULOUSE ET DE LILLE   

Le MRI de Palo Alto et LACT organisent pour la première fois un webinar international réunissant de nombreuses personnalités du monde entier autour de l'innovation, la métamorphose et le changement.  Quatre demi-journées de congrès et workshop qui réunissent des psychologues, chercheurs, thérapeutes et philosophes spécialisés en approche systémique / stratégique / hypnose.

 

LE PROGRAMME

Chaque intervention dure 15 minutes et elle est suivie par 15 minutes de questions & réponses en direct. 

16h15-16h45 (GMT +2 Paris) : Ch-ch-ch-changes: the 3 ways to change problem patterns B. O'HANLON

17h00-17h30 (GMT +2 Paris)Generative change R. DILTS

17h30-18h00 (GMT +2 Paris) : Pause

18h00-18h30 (GMT +2 Paris)Le monde traumatique et son processus & HTSMA E. BARDOT

18h30-19h00 (GMT +2 Paris)Article de Don Jackson et Weakland à propos de la thérapie familiale W. RAY

19h00-19h30 (GMT +2 Paris)Je cherche à comprendre J. de ROSNAY

19h45-20h30 (GMT +2 Paris) : Discussion Break 

16h30-17h00 (GMT +2 Paris)La thérapie en une séance (SST - Single Session Thérapie) M. HOYT

17h00-17h30 (GMT +2 Paris)Diagnostic, recherche et relation A. BEAU

17h30-18h00 (GMT +2 Paris) : Pause

18h00-18h30 (GMT +2 Paris)7 secrets pour un aphorisme efficace B. PAOLI

18h30-19h00 (GMT +2 Paris) : Méthodes qualitatives d'évaluation de la thérapie stratégique P. MERINGOLO 

19h00-19h30 (GMT +2 Paris)Soigner des personnes dépendantes à l’alcool: actualité de la théorie de l’alcoolisme de G. Bateson S. WIEVIORKA

19h45-20h30 (GMT +2 Paris) : Discussion Break

16h30-17h00 (GMT +2 Paris)Quand le travail fait mal C. de SCORRAILLE

17h00-17h30 (GMT +2 Paris)Thérapies orientées solution M. C. CABIÉ

17h30-18h00 (GMT +2 Paris) : Pause

18h00-18h30 (GMT +2 Paris)Les organisations peuvent-elles devenir pathologiques ? J. A. MALAREWICZ

18h30-19h00 (GMT +2 Paris) : PEARLsystem T. GARCIA RIVERA

19h00-19h30 (GMT +2 Paris) : Régulation émotionnelle et processus de changement N. DURIEZ

19h45-20h30 (GMT +2 Paris) : Discussion Break

16h30-17h30 (GMT +2 Paris)Pas plus, pas moins - Services de santé mentale brefs pour les enfants J. DUVALL
Recherche qualitative vs recherche quantitative J. DUVALL et W. RAY

17h30-18h00 (GMT +2 Paris) : Pause

18h00-18h30 (GMT +2 Paris) : Travailler avec le contexte culturel des patients T. SOO-HOO

18h30-19h00 (GMT +2 Paris) : La pragmatique de Gregory Bateson P. VARGAS AVALOS 

19h00-19h30 (GMT +2 Paris) : Le changement par l'apprentissage mutuel N. BATESON 

19h45-20h30 (GMT +2 Paris) : Discussion Break