Lact - Représentant Ecole Palo Alto

Représentant
École de Palo Alto

Centre de formation, intervention et recherche

Approche systémique stratégique et hypnose

      Prendre Rendez-vous

      Les addictions sont des troubles qui touchent de nombreuses personnes à travers le monde, et elles peuvent avoir des conséquences dévastatrices sur la vie de ceux qui en souffrent ainsi que sur leur entourage. Qu'il s'agisse de substances telles que l'alcool, le tabac, la drogue, ou de comportements compulsifs comme le jeu, la dépendance est une réalité complexe qui nécessite une compréhension approfondie.

      LES TROUBLES ANXIEUX QUEST CE QUE C ESTComment devient-on addict ?

      Les addictions peuvent commencer de manière apparemment anodine, souvent par curiosité, recherche de plaisir ou échappatoire face aux difficultés de la vie. Cependant, au fil du temps, l'utilisation répétée de substances ou la pratique compulsive de certains comportements peut entraîner une dépendance physique et psychologique. L'individu se retrouve alors piégé dans un cercle vicieux, où la satisfaction immédiate de son besoin prévaut sur tout le reste, même sur sa santé et son bien-être.

      Quels sont les effets des addictions ?

      Les effets des addictions sont multiples. Sur le plan physique, elles peuvent entraîner des problèmes de santé graves, tels que des dommages aux organes, des troubles cardiovasculaires, des atteintes au système respiratoire, et dans certains cas, la mort. Sur le plan mental et émotionnel, les addictions peuvent causer des troubles de l'humeur, de l'anxiété, de la dépression, ainsi que des problèmes relationnels, sociaux et professionnels. La dépendance devient le centre de la vie de l'individu, souvent au détriment de ses responsabilités et de ses relations.

      L’approche systémique est-elle efficace pour les addictions ?

      Les approches systémiques sont particulièrement efficientes dans les cas d’addictions avec une amélioration significative dans 79% des cas (dont 30% de situations résolues et 49% améliorées) sur une moyenne de 6,1 séances et une durée de traitement de 5,8 mois (Vitry et al., 2023). Mais si ces résultats mettent en évidence une nette réduction de la durée du traitement qui conduit à une réduction des coûts en termes de souffrance et de suivi, ces approches sont encore peu proposées.

      Comment l’approche systémique aborde-t-elle les addictions ? 

      Gregory Bateson voyait la dépendance à l’alcool comme un symptôme d’une incapacité d’adaptation en replaçant l’alcoolisme dans un processus environnemental plutôt que comme une maladie mentale. Dans une perspective systémique, l’addiction s’inscrit donc dans une réponse significative aux conditions de notre vie et à leur impact sur nous sur le plan émotionnel et physique.  L’approche systémique prend en compte l’environnement dans la compréhension du problème et des sources des comportements d’addictions. Il est important de s’interroger sur ce que l’on soigne  quand on parle d’addiction. Car on soigne non seulement le rapport au produit, mais aussi le rapport à soi, à l’autre, le rapport au temps, le rapport au corps... Il est essentiel d’inclure l’environnement, la famille, le milieu, l’emploi et les causes profondes des addictions. 

      Les interventions systémiques sont détaillées dans l’ouvrage Comprendre et soigner les addictions avec les approches systémiques (sous la dir. de G.Vitry, Dunod, 2023).

      livre comprendre et soigner les addictions

      Voir aussi 

      Approche systémique et stratégique, hypnose, approches intégratives de réduction des risques, entretien motivationnel, etc., comment s’y retrouver ?

      Le questionnement stratégique

      Dans l’ouvrage Comprendre et soigner les addictions avec les approches systémiques (publié chez Dunod en 2023), regroupant des textes liés aux conférences menées par le Centre de recherche et de formation LACT en collaboration avec l’Université Paris 8 de 2019 à 2022, médecins, addictologues, psychologues, praticiens et systémiciens du monde entier nous proposent de revenir sur leur expérience et leur pratique. Cet ouvrage permet de comprendre la nécessité d’une approche biopsychociale des addictions. 

      Une approche scientifique des addictions 

      Les données du réseau de recherche SYPRENE permettent de comprendre un peu mieux le processus des addictions. Ainsi, la fonction principale de l’addiction serait d’éviter des situations sociales qui génèrent de la peur (peur du ridicule, rejet, timidité...). La personne qui consomme cherche à augmenter ses sensations de plaisir tout en mettant à distance les sentiments de peur (dans 66 % des cas), de honte (44 %), de colère (39 %) ou de tristesse (28 %) face à un inconfort ou à des difficultés de vie (divorce, deuil, timidité, rupture amoureuse...). (Vitry et al., 2023)

      Pourquoi consomme-t-on ? 

      Le plus souvent, la substance consommée sert-elle à faire face à trop de timidité, à oublier un événement traumatisant, à traverser des moments où la personne ne se sent pas à la hauteur. Dans son intervention, le systémicien demande : « Diriez-vous que votre addiction correspond avant tout à une recherche de plaisir ou vous permet-elle d’anesthésier quelque chose ? ». Les patients répondent, bien souvent, qu’il y a un plaisir mais également un besoin d’effacer, d’éviter ou d’anesthésier une souffrance ou une sensation envahissante. Nous allons donc travailler sur ces deux axes. 

       

      Le processus de l’addiction 

      Le plaisir représente dans la plupart des cas un moteur essentiel. La deuxième fonction de l’alcool concerne les relations. La personne cherche à anesthésier, à dépasser la peur et l’évitement les situations sociales qui génèrent de la peur (peur du ridicule, rejet, timidité, la peur de l’intimité, la peur de l’autre que je vois comme une menace...).

      La troisième fonction est la régulation émotionnelle. La personne cherche à mettre à distance une émotion, une sensation. Nous avons pu notamment observer que l’émotion la plus présente concerne la peur (dans 66 % des cas), puis la honte (44 %), la colère (39 %) ou la tristesse (28 %) face à un inconfort persistant ou à des difficultés de vie (divorce, problème avec les enfants, timidité, abandon amoureux...). Et puis avec le temps s’installe cette habitude du produit qui finit par représenter le cœur de la difficulté au-delà de ces fonctions de départ.

      Les addictions à l’alcool, quelles conséquences ?

      Les addictions à l'alcool sont caractérisées par une dépendance physique et psychologique à la consommation d'alcool. Elles se distinguent des autres types d'addictions par certaines particularités spécifiques :

      Les effets sur le corps

      L'alcool est une substance psychoactive qui agit sur le système nerveux central. Lorsqu'il est consommé en quantité excessive et régulière, il peut causer des dommages graves au foie, au cœur, au système digestif et au cerveau.

      Tolérance et sevrage

      Avec le temps, les personnes atteintes d'une addiction à l'alcool développent une tolérance, ce qui signifie qu'elles nécessitent des quantités de plus en plus grandes d'alcool pour ressentir les mêmes effets. Lorsqu'elles arrêtent ou réduisent leur consommation, elles peuvent éprouver des symptômes de sevrage tels que des tremblements, de l'anxiété, des nausées, des sueurs et des troubles du sommeil.

      Comportements compulsifs

      Les personnes souffrant d'une addiction à l'alcool peuvent éprouver des comportements compulsifs liés à leur consommation. Elles peuvent avoir du mal à contrôler leur consommation d'alcool, en consommant plus que prévu et en étant incapables de s'arrêter malgré les conséquences négatives.

      Impact social et familial

      Les addictions à l'alcool peuvent avoir des répercussions importantes sur les relations sociales et familiales. Les personnes atteintes peuvent négliger leurs responsabilités professionnelles et familiales, avoir des difficultés financières, et provoquer des conflits et des tensions au sein de leurs relations.

      Risques pour la santé mentale

      Les personnes souffrant d'une addiction à l'alcool sont également plus susceptibles de développer des problèmes de santé mentale tels que la dépression, l'anxiété et les troubles de l'humeur. L'alcool peut aggraver ces problèmes ou les masquer temporairement, ce qui conduit souvent à un cycle de consommation abusive pour faire face aux difficultés émotionnelles.

      Les addictions à l’alcool, quelles conséquences ?

      Les addictions aux opiacés

      Les addictions aux opiacés, tels que l'héroïne, la morphine et les analgésiques opioïdes, présentent des particularités spécifiques. Voici quelques-unes des caractéristiques principales de ces addictions :

      Les effets sur le système nerveux central

      Les opiacés sont des substances qui agissent sur les récepteurs opioïdes du cerveau et du système nerveux central. Ils ont des effets analgésiques, euphorisants et relaxants. Cependant, leur utilisation répétée et excessive peut entraîner une dépendance physique et psychologique.

      Syndrome de sevrage intense

      Lorsqu'une personne dépendante aux opiacés arrête brusquement ou réduit sa consommation, elle peut développer un syndrome de sevrage intense. Les symptômes de sevrage peuvent inclure des douleurs musculaires et osseuses, des frissons, des sueurs, des nausées, des vomissements, de l'anxiété, de l'irritabilité et des troubles du sommeil.

      Développement rapide de la tolérance

      Les opiacés sont connus pour induire rapidement une tolérance, ce qui signifie que l'utilisateur a besoin de doses de plus en plus élevées pour ressentir les mêmes effets. Cela peut conduire à une augmentation dangereuse de la consommation, ce qui augmente les risques pour la santé.

      Risques pour la santé physique

      Les opiacés peuvent entraîner de nombreux problèmes de santé physique. Ils peuvent provoquer des troubles respiratoires, des problèmes gastro-intestinaux, des infections liées à l'injection de drogue, des troubles hormonaux, des problèmes cardiovasculaires et des lésions hépatiques. L'utilisation d'opiacés injectables augmente également les risques de transmission de maladies infectieuses, telles que le VIH et l'hépatite.

      Risques pour la santé mentale

      Les addictions aux opiacés sont souvent associées à des problèmes de santé mentale. Les personnes dépendantes peuvent éprouver de l'anxiété, de la dépression, des troubles de l'humeur et des problèmes de comportement. La consommation d'opiacés peut également aggraver les troubles existants ou en déclencher de nouveaux.

      Nécessité d'un traitement médicalisé

      En raison de la complexité et de la gravité des addictions aux opiacés, un traitement médicalisé est souvent nécessaire pour aider les personnes à se rétablir. Les traitements courants incluent la substitution par un opioïde de substitution, comme la méthadone ou la buprénorphine, combinée à une thérapie systémique et à un soutien psychosocial.

      Les addictions aux écrans

      Les nouvelles addictions

      Les addictions aux écrans

      La dépendance aux écrans ou la dépendance numérique présente des particularités propres. Voici quelques caractéristiques principales de ces addictions :

      Préoccupation excessive pour les écrans

      Les personnes dépendantes des écrans accordent une attention constante à leurs appareils électroniques et ressentent un besoin compulsif de les consulter et de les utiliser fréquemment. Elles peuvent se sentir anxieuses ou agitées lorsqu'elles sont éloignées de leurs écrans, ce qui peut interférer avec leur concentration et leur productivité.

      Impact sur le fonctionnement quotidien

      Les addictions aux écrans peuvent avoir des répercussions négatives sur divers aspects de la vie quotidienne. Elles peuvent entraîner une diminution de la performance scolaire ou professionnelle, des problèmes de sommeil, une négligence des relations sociales et familiales, ainsi qu'un isolement social accru.

      Symptômes de sevrage

      Lorsqu'une personne dépendante aux écrans réduit ou cesse brusquement son utilisation, elle peut éprouver des symptômes de sevrage similaires à ceux observés dans d'autres types de dépendances. Cela peut inclure de l'irritabilité, de l'anxiété, de l'agitation, de l'insomnie, une diminution de l'humeur et des difficultés de concentration.

      Impact sur la santé mentale

      Les addictions aux écrans peuvent contribuer au développement ou à l'aggravation de problèmes de santé mentale tels que la dépression, l'anxiété et les troubles de l'humeur. L'utilisation excessive des écrans peut également être utilisée comme un mécanisme d'évitement pour faire face à des problèmes émotionnels sous-jacents.

      Effets physiques et santé

      Une utilisation excessive des écrans peut entraîner des problèmes physiques tels que la fatigue oculaire, les troubles musculo-squelettiques, les maux de tête et les problèmes de sommeil. De plus, une sédentarité accrue due à une utilisation prolongée des écrans peut augmenter les risques de problèmes de santé tels que l'obésité et les maladies cardiovasculaires.

      Quand l’interdiction mène à la consommation 

      Oscar Wilde disait « je peux résister à tout, sauf à la tentation. » 

      En installant une stratégie de consommation limitée, nous allons aider les patients à réduire les risques de rechute.

      Les avantages d’une intervention systémique et stratégique pour soigner les addictions

      L’approche systémique permet d’appréhender une lecture qui prend en compte la globalité du système perception-réaction ainsi que les tentatives de solution. En cela le diagnostic opératoire apporte un éclairage contextuel et processuel global par rapport aux diagnostics nosographiques habituel (DSM-5 ou CIM-11). Ce diagnostic opératoire systémique stratégique permet de lire la santé mentale en prenant en compte l’individu et ses dysfonctionnements adaptatifs face à son milieu : vis-à-vis de lui-même (pensées, émotions, corps), vis-à-vis des autres et vis-à-vis du monde en général. 

      Addictions : où consulter ?

      LACT propose des consultations en approche systémique spécialisées dans le traitement des addictions en présentiel ou à distance. 

      Prendre rendez-vous

      Voir aussi 

      Lire aussi sur l’addiction au travail 

      Une équipe de plus de
      50 formateurs en France
      et à l'international

      de nos étudiants satisfaits de
      leur année de formation à LACT*

      Des partenariats internationaux

      La certification qualité a été délivrée au titre de
      la catégorie d’actions suivantes : Action de formation

      Une équipe de plus de
      50 formateurs en France
      et à l'international

      de nos étudiants satisfaits de
      leur année de formation à LACT*

      Des partenariats internationaux

      La certification qualité a été délivrée au titre de
      la catégorie d’actions suivantes : Action de formation

      Sauvegarder
      Choix utilisateur pour les Cookies
      Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
      Tout accepter
      Tout décliner
      En savoir plus
      Unknown
      Unknown
      Accepter
      Décliner
      Marketing
      Ensemble de techniques ayant pour objet la stratégie commerciale et notamment l'étude de marché.
      Google
      Accepter
      Décliner
      Analytics
      Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
      Google Analytics
      Accepter
      Décliner
      Functional
      Outils utilisés pour vous apporter des fonctionnalités lors de votre navigation, cela peut inclure des fonctions de réseaux sociaux.
      Hotjar
      Accepter
      Décliner