Tél : 01 48 07 40 40               
Urgences : 07 69 21 86 08
Mail : info@lact.fr

 

Webinar Portes Ouvertes 8 Décembre 2021 de 18h30 à 20h30
Venez découvrir nos parcours de formation en approche systémique et hypnose
Découvrez nos formations !

Inscription newsletter

50 Years of Theory, Evolution, and New Supporting Data

Gregoire Vitry, Claude de Scorraille and Michael F. Hoyt

dr fr Résumé

La théorie des tentatives de solutions redondantes (RAS) est décrite depuis ses origines jusqu'à aujourd'hui. Fondée sur la cybernétique et introduite au Mental Research Institute de Palo Alto, en Californie, le principe fondamental des RAS est que la répétition d'une solution infructueuse peut en fait servir à perpétuer et à ancrer davantage un problème. Véritable réducteur de complexité, une définition des RAS est présentée qui apprécie les dimensions biopsychosociales du diagnostic et de l'intervention. Des données sont également présentées à partir de SYPRENE, un réseau de recherche sur la pratique de la thérapie systémique qui documente l'utilisation d'interventions stratégiques pour mettre fin au RAS.

Mots-clés

Tentatives de solutions redondantes, mécanismes de changement, thérapie stratégique-systémique, cybernétique, Mental Research Institute

Points clés:

1. Le concept de tentatives de solutions redondantes (RAS) est né au Mental Research Institute de Palo Alto, en Californie.
2. Le principe principal de la RAS, fondé sur la pensée systémique, est que la répétition d'une tentative infructueuse de résoudre un problème peut en fait servir à perpétuer et à renforcer le problème.
3. L'objectif principal du thérapeute est donc d'interrompre les répétitions de la RAS.
4. Les RAS sont souvent basés sur les (il)logiques d'évitement ou de faux contrôle - ou une combinaison de celles-ci.
5. Des preuves sont présentées à partir de SYPRENE, un réseau international de recherche sur la pratique de la thérapie systémique, soutenant l'efficacité thérapeutique de l'arrêt des RAS dans la résolution des problèmes.

dr en Abstract:

The theory of redundant attempted solutions (RAS) is described from its origins to today. Based in cybernetics and introduced at the Mental Research Institute in Palo Alto, California, the main principle of RAS is that repeating an unsuccessful solution may actually serve to perpetuate and further entrench a problem. A true reducer of complexity, a definition of RAS is presented that appreciates biopsychosocial dimensions of diagnosis and intervention. Data are also presented from SYPRENE, a systemic therapy practice research network that documents the use of strategic interventions to stop RAS

Keywords

redundant attempted solutions, mechanisms of change, strategic-systemic therapy, cybernetics, Mental Research Institute

Key Points:

1. The concept of redundant attempted solutions (RAS) originated at the Mental Research Institute in Palo Alto, California.
2. The main principle of RAS, based in systemic thinking, is that repeating an unsuccessful attempt to solve a problem may actually serve to perpetuate and further entrench the problem.
3. The main purpose of the therapist, therefore, is to disrupt repetitions of RAS.
4. RAS are often based on the (il)logics of avoidance or false control or some combination of these.
5. Evidence is presented from SYPRENE, an international systemic therapy practice research network, supporting the therapeutic problem-solving effectiveness of stopping RAS.

Mots-clés: LACT recherche, Programme de recherche

Imprimer E-mail