Lact - Représentant Ecole Palo Alto

Représentant École de Palo Alto

Centre de formation, intervention et recherche
Approche systémique et hypnose

Portes Ouvertes en ligne le 10 Février 2023 de 18h30 à 20h30
Venez découvrir nos parcours de formation en approche systémique et hypnose

Inscription newsletter

La boulimie

"Le plaisir qui empoisonne”

Padraic Gibson, PhD

Padraic Gibson est psychologue, thérapeute familial et superviseur. Il travaille en Irlande, en Italie, en France et à Malte. Il est associé principal à la recherche et chargé de cours chez LACT, à la Dublin City University et directeur clinique de La Clinique des TOC / The OCD Clinic®.

 

La boulimie, qu’est-ce que c’est ?

La boulimie est un trouble du comportement alimentaire qui signifie littéralement "la faim d'un bœuf". La boulimie fait partie des troubles du comportement alimentaire qui se caractérisent par une impulsion incontrôlable vers la nourriture et un sentiment d'absence de contrôle sur le type et la quantité de nourriture consommée. Ce terme est fréquemment confondu avec le syndrome de vomissement (Gibson, et al 2022 ; Nardone, 2014) parce que dans la littérature psychiatrique contemporaine, principalement le manuel de diagnostic utilisé dans le domaine le DSM 5 ; ils ont à tort à notre avis, confondu la boulimie ou l'anorexie mentale avec le syndrome de vomissement.

La boulimie, un plaisir qui empoisonne

Les personnes qui souffrent de ce trouble ont tendance à manger de manière disproportionnée par rapport à ce que la plupart considéreraient comme approprié. La vie des boulimiques se déroule généralement entre une crise de boulimie et une autre. Leurs tentatives de régime conduisent généralement à des crises massives. Avec ce type de trouble, le patient passe continuellement de périodes de contrôle ininterrompu à des périodes de crises de boulimie dévastatrices, dont les effets peuvent être dramatiques. Dans le cas de la boulimie, les patients suivent perpétuellement un régime et ne parviennent pas à le maintenir, mesurant à chaque fois l'échec et non le succès, ce qui aggrave leur manque d'estime de soi, leur culpabilité, leur dégoût de soi, etc. 

Le schéma le plus courant est celui des patients qui parviennent à suivre un régime pendant quelques mois, perdant "avec succès" de nombreux kilos, pour se retrouver inexorablement plongés dans des cycles de frénésie alimentaire et qui, dans leur frénésie, reprennent tout le poids perdu et finissent par en prendre d'autres, plus que quelques kilos.  Tout comme le personnage mythologique Sisyphe, condamné à pousser éternellement une pierre en haut d'une colline, le boulimique essaie héroïquement, encore et encore, de pousser son rocher fait de plaisir et de contrôle jusqu'au sommet de la colline, pour finalement le voir rouler jusqu'en bas.  Malgré les nombreuses tentatives de la personne pour contrôler et pousser ce "rocher" en haut de la colline, elle finit par s'abandonner totalement et complètement à la tentation de la nourriture et c'est généralement de cette manière qu'elle arrive à l'obésité clinique. 

La boulimie, un plaisir qui empoisonne

Réservez une consultation en cabinet à Paris Odéon ou à distance en visio-conférence

Nous recevons nos patients du lundi au vendredi. 
Pour prendre un rdv vous pouvez nous appeler au +33 (0) 1 48 07 40 40 
ou au +33 (0) 6 03 24 81 65 ou bien encore le fixer directement en ligne
en cliquant ici :

Pourquoi devrions-nous craindre les régimes ?

Alors que le monde moderne est obsédé par les régimes, les restrictions et le contrôle, nous avons créé une tempête parfaite dans laquelle un problème peut se développer. Sans même penser au fait que nous vivons dans un environnement riche en "aliments plaisir" ou ce que nous pourrions appeler un environnement obésogène. Cependant, lorsque nous faisons un régime, nous produisons 3 effets dangereux qui aggravent notre échec sur nous-mêmes. Les régimes et les restrictions donnent lieu à :

L'effet de rébellion - Lorsque nous suivons un régime, nous commençons à adopter une approche plus rebelle de nous-mêmes et de la vie et, dans notre restriction, nous commençons à vouloir faire ce que "NOUS" voulons faire et nous nous rebellons donc contre nos propres désirs et commençons à manger les aliments désirés,

L'effet de transgression - lorsque nous évitons, nous abstenons et contrôlons le plaisir, nous commençons à en avoir encore plus envie parce que nous avons transformé ce qui n'était qu'une barre ou un biscuit en un désir coupable et donc de plus en plus agréable, assurant ainsi l'effondrement rapide et immédiat de notre régime.

L'effet de soumission - ce dernier effet n'est généralement ressenti que lorsque nous avons finalement essayé tout ce qui précède et que nous décidons que nous ne pouvons plus le faire, alors nous nous soumettons et plutôt que de nous restreindre, nous mangeons continuellement et sans aucune limite, créant généralement une situation d'obésité. 

Les régimes augmentent le poids

En examinant les travaux de la prestigieuse American Psychological Association, nous voyons les résultats d'une étude longitudinale qui a duré 18 ans et qui a suivi des dizaines de milliers de personnes, en surveillant les effets d'un régime ou non. Ce qui a été découvert ne devrait pas surprendre le lecteur : plus de 80 % des sujets au régime étaient en surpoids, alors que plus de 70 % des personnes qui ne suivaient pas de régime avaient un poids normal. La conclusion inéluctable est que les régimes font grossir. 

Le pouvoir du contrôle obsessionnel dans le but de perdre du poids, a un effet paradoxal, conduisant essentiellement à une perte totale de contrôle, c'est une évidence. Lorsque la formule rigide et têtue du contrôle de soi est appliquée à la nourriture, les effets négatifs potentiels sont dévastateurs. 

La boulimie s'accompagne d'un deuxième problème, celui de la surévaluation constante de l'esthétique négative de soi et de l'esthétique positive des autres, en particulier des personnes minces. Leur perception rigide adore tout ce qui est mince et déteste tout ce qui ne l'est pas, ce qui peut amener le patient à chercher une assistance médicale pour son "apparence" (chirurgie esthétique) plutôt que pour ses perceptions (psychologiques). Cette intervention se termine rarement bien et, comme nous le savons grâce aux nombreux magazines de célébrités, elle alimente généralement une obsession permanente pour la chirurgie et la correction, même si les taux de satisfaction après la chirurgie esthétique sont faibles. 

Le traitement de la boulimie avec la thérapie brève systémique

Le traitement de la boulimie avec la thérapie brève systémique

Padraic Gibson nous éclaire sur le traitement de la boulimie par la thérapie brève systémique. Padraic Gibson est thérapeute familial et superviseur. Il travaille en Irlande, en Italie et à Malte. Il est associé principal à la recherche et chargé de cours à la Dublin City University et directeur clinique de The OCD Clinic®.

Une partie du traitement est vraiment surprenante pour les patients dans la mesure où nous leur demandons de " manger, et seulement manger, ce qu'ils préfèrent, mais seulement dans les trois repas principaux de la journée et de manger sans aucune limitation de quantité ou de qualité ". L'effet de cette intervention est que, presque immédiatement, elle met fin aux crises de boulimie. En effet, au bout de quelques semaines, ils commencent à décliner tous les aliments interdits, et ceux-ci commencent même à être moins désirés. Parallèlement, nous aidons la personne à créer des activités quotidiennes (ce qui est également important dans ces cas) en choisissant une activité basée sur ce qu'elle aime le plus faire et non sur ce qui semble le mieux pour perdre du poids.  Nous parvenons ainsi à un véritable style de vie, qui n'est pas difficile à atteindre du fait même qu'il est basé sur l'expression du plaisir et non sur sa répression. Ce traitement ne nécessite que quelques mois et donne d'excellents résultats. Comme le disait Oscar Wilde, "la seule façon de gérer la tentation est d'y céder".

Comment l’approche systémique et stratégique soigne la boulimie

L’approche systémique et stratégique est particulièrement efficace dans les cas de boulimie. La boulimie fait partie des psychopathologies abordées dans les cours de troisième année du cursus de LACT

Les formations LACT pour traiter la boulimie avec l’approche systémique

Le traitement des troubles alimentaires par l’approche systémique est enseigné dans la troisième année du cursus LACT du Clinicien de la Relation et dans le mastère clinique de Giorgio Nardone.  

Contenus abordés dans la formation sur le traitement des troubles alimentaires :

  • Anorexie de l'adulte et des jeunes
  • Binge eating et Vomiting
  • Boulimie et obésité
  • Troubles psychotiques réels ou présumés
  • Dysfonction sexuelle masculine et féminine

Imprimer