Lact - Représentant Ecole Palo Alto

Représentant
École de Palo Alto

Centre de formation, intervention et recherche

Approche systémique stratégique et hypnose

      Comment repenser la santé mentale pour éviter la stigmatisation ? Comment avoir une approche systémique de la santé mentale ?

      Ouvrir la voie à une approche scientifique compatissante.

      Dans le monde contemporain, les questions de santé mentale suscitent de plus en plus d'intérêt. D'éminentes personnalités du monde politique et de l'industrie du spectacle parlent ouvertement de leur lutte contre la dépression et l'anxiété, et les statistiques indiquent une augmentation des cas déclarés de ces affections chez les adultes.

      Remettre en question les dangers des étiquettes

      Toutefois, dans ce contexte, il est essentiel de se demander si nous sommes réellement confrontés à une épidémie de santé mentale ou si une perspective plus nuancée mérite d'être prise en compte. L'approche de la société à l'égard de la santé mentale est au cœur de cette question. La vie est pleine de défis, et il est tout à fait normal d'éprouver des sentiments de malheur, de stress ou d'insécurité lorsque l'on est confronté à l'adversité. Les deux dernières années, caractérisées par l'isolement forcé, l'incertitude économique et les pertes d'emploi, nous ont tous affectés. Mais ces réactions émotionnelles naturelles justifient-elles automatiquement le qualificatif de "trouble" mental, tel que la dépression ? Comprendre la santé mentale est une entreprise complexe, qui traite d'expériences et de comportements subjectifs, contrairement aux anomalies physiques tangibles observées dans d'autres branches de la médecine.

      Science ou rhétorique

      La psychiatrie s'est présentée comme une discipline scientifique, s'appuyant sur des recherches fondées sur des preuves pour comprendre les problèmes de santé mentale et proposer des traitements. Toutefois, des inquiétudes se font jour quant à la domination croissante du "scientisme" dans la littérature psychiatrique grand public. Le scientisme fait référence à la promotion de croyances qui semblent scientifiquement crédibles, mais qui tendent davantage vers la rhétorique que vers une véritable précision scientifique. Alors que la médecine fondée sur les preuves vise à améliorer la prise de décision, l'envahissement du scientisme a entraîné une recherche biaisée et la perpétuation de certains concepts et traitements sans soutien scientifique solide. Certains critiques affirment que les sociétés pharmaceutiques et les forces du marché ont pu jouer un rôle dans ce processus, compromettant potentiellement la crédibilité des pratiques fondées sur des données probantes.

      Réservez une consultation en cabinet à Paris Montorgueuil ou à distance en visio-conférence

      Nous recevons nos patients du lundi au vendredi. 
      Pour prendre un rdv vous pouvez nous appeler au +33 (0) 1 48 07 40 40 
      ou au +33 (0) 6 03 24 81 65 ou bien encore le fixer directement en ligne
      en cliquant ici :

      L'impact de l'étiquetage

      Organique et subjectif

      L'un des principaux défis de la recherche psychiatrique réside dans ses hypothèses de base. Contrairement à la médecine physique, qui identifie la cause organique d'un problème en vue de traitements spécifiques, la santé mentale s'appuie souvent sur des termes descriptifs tels que "anxiété" et "dépression" sans mettre en évidence une cause sous-jacente ou une étiologie claire. Par conséquent, les diagnostics psychiatriques peuvent décrire des symptômes sans offrir une explication complète de leurs causes profondes. La notion de scientisme psychiatrique perpétue la croyance selon laquelle les diagnostics psychiatriques sont aussi vrais ou égaux que les diagnostics médicaux, bien qu'ils n'aient pas les liens de causalité clairs que l'on trouve dans d'autres domaines médicaux. En termes plus simples, les classifications descriptives telles que la dépression ou le TDAH peuvent décrire certains comportements, mais elles ne fournissent pas d'explications claires sur les raisons de ces comportements. Cela peut conduire à des raisonnements circulaires et à des arguments qui ne peuvent pas être vérifiés. Comme nous l'avons mentionné dans un article précédent sur la théorie du bouclage de Ian Hacking, les êtres humains ont tendance à adapter des descriptions vagues à leurs expériences, ce qui peut parfois conduire à un autodiagnostic. En d'autres termes, ces étiquettes peuvent être appliquées à des comportements, mais elles ne permettent pas nécessairement de comprendre en profondeur les causes sous-jacentes de ces comportements.

      L'impact de l'étiquetage

      L'étiquetage des personnes atteintes de troubles mentaux peut être préjudiciable, comme le décrit la théorie du langage performatif. Il peut s'agir de stéréotypes et de termes stigmatisants, qui peuvent conduire à un étiquetage psychologique biaisé. Le langage négatif ou restrictif perpétue les stéréotypes et crée des étiquettes nuisibles qui influencent la façon dont les individus sont perçus et traités par les autres. La théorie de l'étiquetage en sociologie suggère que les individus peuvent intérioriser les étiquettes qui leur sont attribuées et s'y conformer, renforçant potentiellement certains traits en raison des aspects performatifs de la communication. L'étiquetage peut éclipser la compréhension et conduire les individus à adopter l'identité d'un malade mental, même si leurs expériences sont tout à fait normales compte tenu de leur situation de vie. Lorsque les cliniciens suivent ces catégories linguistiques performatives rigides sur la santé mentale, cela peut créer des pièges et les gens peuvent commencer à se comporter selon les étiquettes qui leur sont données. Cela peut conduire à un cycle où les étiquettes deviennent vraies en raison de la façon dont les gens les traitent, générant ainsi une prophétie auto-réalisatrice.

      L'objectif d'une nouvelle approche

      Une prophétie annoncée

      La façon dont nous parlons de la santé mentale peut influencer la façon dont nous la voyons, la vivons et l'examinons. L'utilisation de certaines étiquettes pour décrire l'état mental d'une personne peut avoir des conséquences réelles. Par exemple, si nous qualifions une personne de "déprimée", elle peut commencer à le croire et à agir comme telle, influencée par la façon dont les autres la traitent sur la base de cette étiquette. Ce cycle peut faire perdurer l'étiquette, même si elle ne reflète pas exactement les expériences de la personne.

      Compte tenu de ces difficultés, il est important d'aborder la santé mentale différemment. Les idéologies dominantes qui entourent la santé mentale posent de sérieux problèmes aux services traditionnels, au-delà des questions de financement ou d'accès. Ces idéologies perpétuent l'idée que les troubles mentaux sont répandus et nécessitent un diagnostic pour être traités efficacement, alimentant ainsi une industrie centrée sur les étiquettes psychiatriques. Par conséquent, ces idéologies se sont infiltrées dans notre vie quotidienne, nous donnant l'impression d'être des patients potentiels, nous éloignant des émotions normales et nous faisant croire que nos expériences sont le signe de problèmes profondément ancrés dans notre esprit. De nombreuses personnes peuvent finir par se considérer comme brisées et ayant besoin d'être réparées, au lieu de comprendre que leurs émotions font partie d'expériences humaines normales et naturelles qui nécessitent de l'empathie, de la connexion et de la compassion.

      L'objectif d'une nouvelle approche

      Le modèle actuel de diagnostic des troubles mentaux et de traitement spécifique peut être dépassé et défectueux, car il risque de négliger la résilience naturelle dont les gens font preuve face à l'adversité. Il est essentiel d'abandonner l'idée que les troubles mentaux sont uniquement liés à la génétique ou à des facteurs biologiques, car il n'y a pas suffisamment de preuves pour étayer ce point de vue. L'objectif ultime devrait être de donner la priorité à l'observation des relations que les êtres humains entretiennent ou développent avec leur propre réalité et leur contexte social. En se concentrant sur les liens humains et en répondant à des besoins fondamentaux tels que la sécurité, le logement et un emploi intéressant, nous pourrons mieux comprendre ce que l'on appelle "l'épidémie de santé mentale". S'il est nécessaire de remettre en question le scientisme, des changements brusques et hâtifs pourraient avoir des conséquences inattendues. La collaboration, le dialogue ouvert et l'attention inébranlable portée aux preuves scientifiques authentiques, glanées dans des contextes cliniques réels, ouvrent la voie aux professionnels de la santé mentale pour qu'ils évoluent vers un domaine plus compatissant et plus efficace, en aidant réellement ceux qui en ont besoin.

      L'ESSENTIEL

      Qu'est-ce que la psychiatrie ? Le diagnostic opératoire

      Au lieu de partir d'une idée fixe de la nature du problème, un diagnostic opératoire scientifique encourage une approche flexible. Les cliniciens doivent observer et évaluer de près la manière dont les différentes méthodes et traitements affectent le problème et les comportements de la personne. L'idée centrale est de "connaître en changeant". Au lieu de s'appuyer uniquement sur des théories ou des notions préconçues, les cliniciens s'intéressent activement au problème et observent comment il réagit aux différents traitements, comme nous le faisons en science. L'un des principaux avantages du diagnostic opératoire est qu'il met l'accent sur la résolution efficace des problèmes. Au lieu de s'enfermer dans un diagnostic rigide, l'objectif principal est d'obtenir des résultats positifs et de répondre aux besoins du patient. Cette approche donne la priorité aux besoins et à la situation uniques de l'individu. En interagissant activement avec la personne et en évaluant continuellement sa réponse aux traitements, les cliniciens peuvent penser de manière plus créative et éviter d'être limités par des étiquettes strictes.

      Le diagnostic opératoire reconnaît que chaque problème est différent et nécessite une attention personnalisée, car il s'exprime dans le contexte de la personne concernée. Il s'agit d'être centré sur le patient et d'assurer des résultats positifs et le bien-être général de la personne. Cette approche fournit un cadre flexible pour traiter les problèmes psychologiques et comportementaux. Les cliniciens sont encouragés à sortir des sentiers battus et à rester ouverts à des solutions nouvelles et innovantes.

      Référence

      • Cohen, C. et Timimi, S. (eds.) (2008) Libratory Psychiatry : Philosophy, Politics and Mental Health. Cambridge : Cambridge University Press.
      • Gibson, P. (2023) Quand la bulle éclate : A New Approach to Understanding and Treating Depression (Quand la bulle éclate : une nouvelle approche pour comprendre et traiter la dépression). Strategic Science Books. (Sous presse)
      • Goffman, E. (1963) Stigma : Notes on the Management of Spoiled Identity. ISBN : 9780671622442.
      • Gunnell, J. G. (1983) Scientism and the Study of Society. ISBN : 9780691630847.
      • American Psychiatric Association (2013) DSM-5 : Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, cinquième édition. ISBN : 9780890425558.
      • Hari, J. (2018) Connexions perdues : Découvrir les causes réelles de la dépression - et les solutions inattendues. ISBN : 9781632868312.
      • Timimi, S. (2007) Mis-Understanding ADHD : A Parent's Guide to Alternatives to Drugs. Milton Keynes : Author House.
      • Timimi, S. et Begum, R. (eds.) (2006) Critical Voices in Child and Adolescent Mental Health. Londres : Free Association Books.
      • Watzlawick, P. (1984) The Invented Reality. Norton Books.

      Une équipe de plus de
      50 formateurs en France
      et à l'international

      de nos étudiants satisfaits de
      leur année de formation à LACT*

      Des partenariats internationaux

      La certification qualité a été délivrée au titre de
      la catégorie d’actions suivantes : Action de formation

      Une équipe de plus de
      50 formateurs en France
      et à l'international

      de nos étudiants satisfaits de
      leur année de formation à LACT*

      Des partenariats internationaux

      La certification qualité a été délivrée au titre de
      la catégorie d’actions suivantes : Action de formation

      Sauvegarder
      Choix utilisateur pour les Cookies
      Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
      Tout accepter
      Tout décliner
      En savoir plus
      Unknown
      Unknown
      Accepter
      Décliner
      Marketing
      Ensemble de techniques ayant pour objet la stratégie commerciale et notamment l'étude de marché.
      Google
      Accepter
      Décliner
      Analytics
      Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
      Google Analytics
      Accepter
      Décliner
      Functional
      Outils utilisés pour vous apporter des fonctionnalités lors de votre navigation, cela peut inclure des fonctions de réseaux sociaux.
      Hotjar
      Accepter
      Décliner